1956-1970, Deux hivers exceptionnels dans la Drôme – Fernand Avila

1956-1970, Deux hivers exceptionnels dans la Drôme - Fernand Avila1956-1970, Deux hivers exceptionnels dans la Drôme

Fernand Avila, avec le concours de Maryvonne Avila

Malgré les techniques ultra modernes de prévisions météorologiques et de communication dont nous disposons aujourd’hui, il est des colères de la planète que l’homme aura toujours du mal à affronter debout. Des événements qui nous ramènent à un peu plus d’humilité, tant la violence des éléments peut être extrême.
Un département aussi tempéré que la Drôme a été le théâtre de phénomènes climatiques majeurs ayant marqué la mémoire collective. Drômois, docteur en géographie spécialisé en climatologie, auteur d’articles sur les phénomènes climatologiques extrêmes, Fernand Avila a choisi de revenir sur deux “faits d’hiver” dont beaucoup de Drômois se souviennent encore.

Février 1956 : deux ans après le terrible hiver 54 et l’appel de l’abbé Pierre, la France est de nouveau frappée par une vague de froid particulièrement sévère. Dans la Drôme, durant trois semaines, les thermomètres demeurent figés entre -20 et -24°. Symbole de cet épisode : à Nyons, réputée pour son microclimat, les oliviers pourtant capables de résister au gel jusqu’à -10° meurent en grand nombre. Sous la pression du froid, les troncs éclatent. Tout comme Jean Giono, les Nyonsais pleurent devant les silhouettes suppliciées de ces arbres de paix.

Décembre 1970 : une marée blanche s’abat brutalement sur tout le département et en particulier sur la vallée du Rhône. L’autoroute A7 est bloquée faisant deux victimes, des dizaines de blessés et des milliers de naufragés de la route obligés d’abandonner leurs véhicules sur place. Pour des chutes en plaine, la neige atteint des hauteurs exceptionnelles, paralysant toutes les activités du quotidien. Seuls les enfants, dont les écoles n’ont pas réouvert leurs portes à la fin de vacances de Noël, profitent de la situation. De cet événement dramatique, on se souviendra du formidable élan de solidarité qui lia les Drômois dans la tourmente.

Il faut souligner tout l’intérêt de cet ouvrage qui étudie et croise deux événements, différents dans les causes mais qui se retrouvent dans les conséquences. Analysés avec les connaissances actuelles, mais dans le contexte d’alors, les faits deviennent plus clairs, les répercussions plus compréhensibles. Les photos d’époque, issues des collections du fonds de Mémoire de la Drôme, ajoutent à l’intensité des témoignages recueillis.

Un livre pour rappeler que dans les situations extrêmes, quand les qualités de l’homme doivent se révéler, seule la solidarité permet de faire face. Un livre pour se souvenir, mais aussi pour réfléchir à l’importance du climat, au réchauffement des températures et aux choix que la société doit faire, collectivement et au quotidien, afin de préserver la planète.

1956-1970, Deux hivers exceptionnels dans la Drôme

Fernand Avila, avec le concours de Maryvonne Avila

Editeur : Mémoire de la Drôme

Date de parution : Novembre 2009

ISBN : 978-2-3577-1005-4

150 pages

Tarif : 25,00 €

Cet ouvrage est présenté avec l’aimable participation de la Librairie des Cordeliers.

Publié dans: Autres auteurs, Livres

Publier un commentaire