Par 14 février 2016 0 Commentaire Lire →

Ce qu’il s’est passé du 14 au 20 février 1976

La disparition, à l’âge de 93 ans, de Charles Jourdan, fondateur de la marque Séducta, sera très vivement ressentie dans le monde de la chaussure qu’il a marquée d’une empreinte aussi remarquable qu’exceptionnelle. Charles Jourdan appartenait à cette race de plus en plus rare d’hommes qui, par leur seule qualité d’intelligence, savent atteindre les sommets vers lesquels ils ont tendu toute leur volonté. La chaussure fut pour lui une sorte de religion à laquelle il voua toute sa vie, même encore ces derniers jours de février 1976. Venu au monde à Bourg-de-Péage le 3 novembre 1883, il avait débuté comme apprenti pour devenir un excellent ouvrier de la chaussure. Mais l’enthousiasme qu’il portait à son ouvrage et sa vision du devenir de l’industrie dans la région romanaise allait le conduire à fonder, au lendemain de la Première guerre mondiale, la marque Séducta qui rayonne dans la France entière et au-delà. Marié à Augusta Reynaud, il était le père de trois fils qui tiennent aujourd’hui une place importante dans l’entreprise. Il fut également vice-président de la Chambre de commerce de la Drôme.

Après avoir accueilli quatre candidats en finale d’excellence (piano) pour douze sélectionnés nationaux, Romans continue à se distinguer au grand tournoi national « Le Royaume de la musique », sous l’égide de Radio France. Il est donc réjouissant de relever, au palmarès, quatorze noms de jeunes musiciens qui honorent non seulement l’école municipale de musique dont ils sont élèves mais aussi leur ville et la région Rhône-Alpes si extraordinairement dynamique en ce domaine. Au piano, ont été récompensés Maud Marion, Philippe Gravier, Isabelle Roth, Bernard Hogonnet, Laure Galland, Jean-Michel Deveza, Eric El Baze, Véronique Garsaul, et Thierry Rameau, au violon, Marie-Anne Palayer et Anita Toussaint, au violoncelle, Thierry Palayer et Olivier Robin, et à la flûte, François Laurent. Dans la catégorie “ensembles”, Marie-Anne Palayer (violon), Thierry Palayer (violoncelle) et Gwenaële Palayer (piano) ont obtenu la 2ème médaille.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/02/14/charles-jourdan-s-eteint-a-l-age-de-93-ans

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire