Ce qu’il s’est passé du 1er au 7 mai 1976

Ce n’est pas sans émotion que tous ceux qui ont connu Parfait Lanaz apprendront la nouvelle de son décès. Cet homme a marqué Romans d’une profonde empreinte. Affable par nature et doué d’une exquise sensibilité, il fut un saxophoniste distingué de la musique du 75è régiment d’infanterie alors que celui-ci tenait garnison dans notre ville. Mais c’est le Barragn’s Club qui fut sans doute l’enfant chéri de son désir d’être utile aux humbles, aux déshérités, aux malheureux. Il en fut membre fondateur et donne à cette belle formule, “Faire le bien en s’amusant”, toute sa valeur. Pour le remercier de son dévouement, ses collègues l’avaient élevé à la présidence d’honneur. A ses heures poète à la plume fine et alerte, on le retrouva également comme co-auteur des livrets des célèbres revues “C’est Romans” et “C’est toujours Romans”. Il fut également un ardent défenseur de la pêche à la ligne qu’il pratiqua avec beaucoup de compétence. Son désir du bien public l’amena également à militer au sein de la mutualité municipale. Il devait recevoir la croix de chevalier du Mérite social. Avec Parfait Lanaz, disparaît l’un des derniers témoins de la vie romanaise d’entre les deux guerres et c’est avec infiniment de tristesse que nous saluons sa mémoire en présentant nos condoléances à ses fils, restaurateurs à Granges-lès-Beaumont et à Saint-Hilaire-du-Rosier, et à tous les membres de sa famille.

Participant à la tête de rivière d’Avignon, les féminines de l’Aviron Romanais-Péageois, sous la conduite de Gérard Devigne, ont effectué un remarquable tir groupé en catégorie juniors. En effet, Isabelle Zavaroni est première sur 35 juniors, Francette Rey dont la progression est constante est deuxième, et Hélène Léger troisième. Quant à Anne-Marie Blanchard, leader chez les féminines, elle se classe deuxième toutes catégories alors qu’Isabelle Zavaroni se classe quatrième. Chez les garçons, le cadet Pascal Magnat termine à une honorable quatrième place et François Truffet, en skiff, se classe septième sur 33 cadets.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/04/30/parfait-lanaz-disparait

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire