Par 20 septembre 2015 0 Commentaire Lire →

Ce qu’il s’est passé du 20 au 26 septembre 1975

Ce qu'il s'est passé du 20 au 26 septembre 1975Vous vous souvenez sans doute de l’activité de plus en plus fiévreuse qui régnait place Jean Jaurès, les années précédentes, à mesure de l’approche de la date d’ouverture de la foire. Cela a disparu de nos yeux à la satisfaction générale. Les travaux se font pourtant, mais dans la nouvelle enceinte, et la foire prend lentement allure. Les parkings inutilisables l’an dernier à cause de la pluie seront en état de recevoir environ 1 500 véhicules et pour les dimanches qui amènent un public record, les parkings du supermarché Leclerc pourront recevoir nombre de voitures supplémentaires. Un restaurant capable d’accueillir près de 250 convives s’est construit dans l’angle sud-ouest de l’ensemble et une dizaine de nouveaux stands ont été bâtis à l’extrémité de l’allée transversale, côté est, dans le coin alimentation. Le bâtiment des ravioles s’est déplacé pour permettre à une belle exposition de caravaning de s’installer à son aise. Gardons pour la fin l’installation du grand chapiteau pouvant recevoir 4 000 spectateurs lors des soirées de variétés prévues au programme.

Chaque samedi, de 14h à 18h, au 22 cité Jules Nadi, se tiennent les réunions du groupe “Panda-Club Chouette” qui pratique les loisirs de plein air, s’adonne à des activités éducatives et milite en faveur de la protection des animaux. Voici donc, en quelques mots, les buts poursuivis par les jeunes camarades de Martine Saralier qui réside quartier de la Presles, route de Saint-Donat, et qui nous demande de lancer un appel à de nouveaux adhérents. Le petit pavillon deux pièces de la cité Nadi n’est pas immense mais il y aura de la place pour tous les adolescents et des tâches pour chacun !

Rien n’est encore officiellement décidé au niveau de la Préfecture mais tout laisse à penser qu’une authentique Maison des Jeunes sera construite assez rapidement dans le quartier de La Monnaie. Jusqu’à ces derniers jours, il n’était question que d’un « Mille Club » sur un terrain assez exigu situé au pied de la tour Balzac. D’ailleurs, des travaux de fondations ont déjà été entrepris. Aujourd’hui, on voit plus grand et on parle d’une Maison des Jeunes sur deux niveaux et couvrant 200 m2 de surface au sol.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/09/20/une-maison-des-jeunes-a-la-monnaie

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire