Par 22 novembre 2015 0 Commentaire Lire →

Ce qu’il s’est passé du 22 au 28 novembre 1975

Ce qu'il s'est passé du 22 au 28 novembre 1975Un atelier de tissage vient de compléter les multiples activités proposées aux enfants de 8 à 14 ans du quartier de la Monnaie. Cet atelier placé sous la souriante direction de Denise David permet aux garçons et aux filles de réaliser des petits chefs-d’œuvre. Les cours ont lieu tous les mercredis de 14 à 16 heures et on peut se faire inscrire tous les jours à partir de 17 heures. Véritable école de goût et de dextérité, cette nouvelle activité connaît déjà le succès.

En dénonçant la situation actuelle de la maison de retraite des Récollets, Georges Durand a cité plusieurs exemples devant ses collègues du conseil municipal. Celui d’une vieille dame qui s’est vu réclamer pour son séjour la quasi totalité de sa retraite d’institutrice plus la moitié de celle de son conjoint. Celui encore de ce vieillard à qui l’on prélève non seulement la quasi totalité de sa retraite mais aux enfants duquel on réclame maintenant une somme dépassant les deux millions de centimes ! Il faut dire que le prix d’une journée à la maison de retraite des Récollets est de l’ordre de 100 francs. Devant cet état de choses, bien peu de pensionnaires peuvent se permettre de payer près de 3000 francs par mois, ce qui explique que sur un total d’environ trois cents pensionnaires, une dizaine seulement peut payer. Les autres sont généralement pris en charge par les services d’aide sociale.

L’entreprise Family porte bien son nom. C’est en effet dans une ambiance très familiale que Jean Barnasson et son épouse ont remis treize médailles du travail aux plus anciens collaborateurs de l’entreprise fondée en 1921. A reçu la médaille d’or : Noël Bonnardel. La médaille de vermeil : Henri Hugon, Georges Pupet et Gabriel Barnasson. La médaille d’argent : Marie-Thérèse Jacob, Camille Jacquet, Eugène Benistand, Yves Chabanne, Jean Collavet, Maxime Michel, Jules Mitton, Fernand Tézier et Kaloust Topsakalian. “Le travail honore l’homme et cette modeste médaille récompense à la fois une réelle compétence professionnelle et une belle valeur morale”, a dit Jean Barnasson.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/11/22/du-22-au-28-novembre-1975

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire