Ce qu’il s’est passé du 23 au 29 août 1975

Ce qu'il s'est passé du 23 au 29 août 1975Les habitants du quartier de Saint-Nicolas ne cachent pas leur inquiétude suite aux trois incendies qui se sont déclarés dans la même nuit. Ce fut d’abord au sous-sol de la maison de M. Deroussin. Un récipient contenant des ordures qui se trouvait dans la rue avait été introduit dans le local des vélomoteurs. Le feu mis aux ordures ne s’est, fort heureusement, pas communiqué au fuel contenu dans une cuve à proximité et dont une main criminelle avait ouvert le robinet. Inquiétude également du côté de Saint-Just. Qui a déposé, dans cette même nuit, un pneu enflammé dans un local du sous-sol ? Qui, d’autre part, a saboté les extincteurs de l’école ? Qui, enfin, a pu mettre le feu dans cette maison inhabitée de la rue Saint-Antoine située à quelques mètres de l’école ? Autant d’interrogations auxquelles la police tente d’apporter une réponse.

Il y a quelques jours, un heureux pêcheur était venu nous présenter une truite d’un poids respectable de 2,4 kg prise dans la Bourne. Aujourd’hui, le record est pulvérisé avec une truite saumonée de 5 kg, large comme un battoir et la gueule plantée de fines pointes acérées semblables à celles d’un brochet, qu’a sorti de l’eau Jean-Claude Zumaglini, un jeune ouvrier chimiste de 25 ans, habitant immeuble Les Cévennes, boulevard Gignier, à Romans. Cela s’est passé sur le coup de 5 heures du matin, quelque part du côté de la Roche-de-Glun, dans le contre-canal du Rhône, au lieu-dit “La chute”, où Jean-Claude était à pied d’œuvre comme il en a l’habitude, accompagné de son frère Jean-Paul. Il pêchait au vif et c’est une truite qui a mordu, et quelle truite ! Il n’a pas fallu moins d’une heure aux frères Zumaglini pour dominer la bête et la ramener sur la berge ! Jean-Claude n’en est pas à son premier exploit car il a déjà sorti 22 sandres de l’eau, cette année, dont le plus petit ne pesait pas moins de 2 kg. Mais il n’a pas l’intention de convier ses amis à déguster cette truite peu ordinaire car il souhaite la faire naturaliser pour conserver un saisissant témoignage de ce monstre aquatique.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/08/23/une-truite-de-5-kg

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire