Ce qu’il s’est passé du 24 au 30 janvier 1976

Des soubresauts agitent actuellement le refuge des Bérauds inauguré en mai 1971. Mme Garapont, à qui avait été confiée la direction du refuge par les responsables de l’Association française pour la défense des animaux (AFDA), ne pouvant continuer d’assurer bénévolement sa tâche avait avisé les responsables de l’association de sa démission, au début du mois de novembre 1975. L’AFDA avait aussitôt accepté cette démission en informant la municipalité romanaise. Dans un deuxième temps, Mme Garapont était revenue sur sa décision mais avec l’intention de fonder une nouvelle association qui aurait pris la gestion du refuge. Cette initiative se révélant être en totale contradiction avec les accords passés entre la ville de Romans et l’AFDA, Mme Garapont devra céder se place à Paulette Raison qui vient d’être nommée. Retraitée des Postes et télécommunications, Paulette Raison est responsable, depuis sa fondation en février 1973, de l’Association des amis des animaux qui compte aujourd’hui plus de trois cent adhérents à Romans et dans la région. Avec des moyens très limités et beaucoup d’amour pour les bêtes, elle a constitué un mini-refuge près de son domicile, au Clos des Capucins. Jusqu’à ce jour, elle a pu recueillir 156 chiens et une trentaine de chats. Sa nomination au poste de directrice du refuge des Bérauds ne manquera donc pas de donner satisfaction aux nombreux amis des animaux.

Pierre Didier, maire de Romans, a annoncé que le Conseil régional a voté à l’unanimité les crédits destinés au financement du nouveau centre hospitalier. Il n’a pas caché sa satisfaction en constatant le succès d’un dossier qu’il avait âprement défendu. Rappelons que le coût total de ce nouvel hôpital est évalué à 60 millions de francs (environ 37 millions d’euros actuels), les crédits accordés par le Conseil régional s’élevant à trente pour cent de cette somme. Le maire de Romans a confirmé que les travaux devraient commencer à l’automne prochain et que Paul Ribeyre, président du Conseil régional, poserait lui-même la première pierre le 25 septembre prochain.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/01/24/du-rififi-au-refuge-des-berauds

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire