Ce qu’il s’est passé du 28 mai au 3 juin 1977

Il est superbe, en effet, le nouveau commissariat de police construit tout à côté de l’hôtel des impôts. Il ne manque plus un volet, plus une touche de peinture, plus une seule poignée de porte, bref, le bâtiment est tout ce qu’il y a de plus terminé, jusque dans le moindre détail. Et cependant, il reste étrangement inoccupé. A croire qu’un problème de derrière les dossiers interdit le transfert des services de police du désuet local, qu’ils occupent depuis de nombreuses années, à ces nouveaux locaux modernes et fonctionnels. Il y a déjà plusieurs mois, une pré-inauguration laissait pourtant croire que ce changement ne tarderait pas. Les faits sont là pour infirmer cette impression.

Toujours dans le chapitre de l’urbanisme, le moins que l’on puisse dire, c’est que les travaux d’élargissement des quais traînent en longueur et que les riverains du chantier, saoulés de bruit et de poussière, commencent à s’impatienter. Il est vrai qu’un aménagement d’une telle importance ne s’effectue pas du jour au lendemain et que souvent, les délais d’exécution ne peuvent être respectés compte tenu de certains facteurs imprévisibles.

Les gymnastes de l’Avenir se sont rendues à Saint-Étienne pour disputer les finales nationales du Critérium UFOLEP. L’équipe féminine composée de C. Maurin, F. Mietton, M. Sabaty et N. Gaillard disputait les épreuves en Honneur. Elle aurait pu être classée première avec plus d’un point d’avance sur la deuxième mais une des gymnastes, une benjamine, n’était pas autorisée à disputer les épreuves de cette catégorie et l’équipe fut déclassée. Elle obtint la deuxième place, les notes de trois fille seulement ayant été prises en compte. C. Maurin obtint la deuxième place en individuel cadettes, à seulement quatre dixièmes de points de la première. Ceci est du à une méforme de C. Maurin qui n’a pu assurer, depuis quelques temps, que cinq heures d’entraînement par semaine au lieu des dix heures nécessaires.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2017/05/28/superbe-mais-inoccupe

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire