Ce qu’il s’est passé du 29 octobre au 4 novembre 1977

Une explosion a complètement détruit le transformateur électrique de l’usine FBFC. Vers 23h30, un appel téléphonique anonyme prévenait le gardien de l’usine qu’une explosion allait se produire dans les deux heures suivantes. Moins d’un quart d’heure après ce coup de téléphone, le transformateur électrique alimentant le chantier d’extension de l’usine volait en éclats. Ce transformateur se trouvait à l’extérieur du chantier protégé, lui, par une haute ceinture grillagée. Au début de l’été, des ouvriers du chantier d’extension de la FBFC avaient découvert plusieurs importantes charges d’explosifs au pied des nouveaux bâtiments. L’attentat avait échoué du fait de la mauvaise qualité des mèches d’allumage. Plusieurs groupes contestataires ainsi que plusieurs associations écologiques n’ont jamais accepté l’extension de l’usine FBFC, réalisée dans le but de fournir du combustible nucléaire aux centrales déjà en service ou inscrites au programme nucléaire français. Pour sa part, la municipalité romanaise n’est pas opposée, sous certaines conditions de sécurité, à l’extension de l’usine. Enfin, un récent sondage effectué par la SOFRES a indiqué qu’une majorité de romanais sont favorables à l’agrandissement de l’usine.

Pour la troisième fois depuis 1966, la gare de Romans et sa sympathique équipe de cheminots se sont vus décerner le premier prix de la présentation commerciale de gare de la première catégorie pour la région de Lyon. Les cheminots romanais apportent à leur ville une vivante participation et chacun a en mémoire les départs et les arrivées de trains de supporters de l’USRP, la place rassemblant, à ces occasions, des milliers de personnes. Il ne faut pas oublier les trains spéciaux destinés aux scolaires et les visites des écoles. Chaque romanais peut être fier de sa gare et se rappeler le rôle important joué par les gens du rail avec, à leur tête, Marcel Boissier, chef de gare.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2017/10/29/le-transformateur-de-l-usine-fbfc-victime-d-un-attentat

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire