Ce qu’il s’est passé du 31 janvier au 6 février 1976

La neige que l’on attendait avec tant d’impatience dans les stations de montagne est enfin tombée en abondance. Mais les blancs flocons n’ont pas seulement recouvert les alpages et les pistes de ski d’altitude, ils ont également nappé le décor en plaine et ont été accueillis avec beaucoup moins de plaisir en ville. Circulation difficile, dérapages pas toujours contrôlés et gerbes de boue. Très vite, dans les rues de Romans, l’épaisse couche de neige a provoqué la grogne des piétons et des automobilistes contraints de gagner leur lieu de travail dans des conditions difficiles. Les météorologues prévoient cependant que cet hiver 1976 qui vient de montrer le bout du nez ne durera pas au-delà de la fin de la semaine.

Quand on sait que l’auteur du meilleur dessin devait recevoir une invitation pour un séjour d’une semaine à Innsbruck, en Autriche, à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver, et les suivants de très jolis lots comme une bicyclette, des survêtements, des jeux de badminton, etc., on comprend mieux l’extraordinaire succès du concours de dessins organisé par le Crédit Mutuel de la Drôme. Plus de 10 000 dessins sont parvenus au jury du concours et la seule agglomération romanaise a vu la participation d’un bon millier d’enfants. Le grand vainqueur est Stéphane Landois, de Bourg-de-Péage, qui pourra voir de ses yeux et de très près les meilleurs skieurs du monde ! A défaut de grand voyage, le second lauréat, Denis Revelo, de Romans, pourra faire d’agréables balades sur la belle bicyclette qu’il a gagnée. Quant à Mustapha Mezera, Patrick Tanchon et Murielle Revelo, premiers des classements établis au niveau des caisses de Romans-Ville, Romans-Monnaie et Bourg-de-Péage, il feront sans doute le meilleur usage de l’élégant survêtement qui leur a été offert.

Il serait difficile de pouvoir affirmer, qu’une fois au moins, Louis Servonnet ait dit « non » quand il s’agissait de chanter pour une œuvre, une société voire une association de bienfaisance. Appelé familièrement “Lily” sur les deux rives de l’Isère, il a la voix d’un solide ténor au timbre généreux comme sa nature.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/01/31/la-neige-est-arrivee

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire