Ce qu’il s’est passé du 4 au 10 octobre 1975

Ce qu'il s'est passé du 4 au 10 octobre 1975Le tout Romans a appris avec tristesse le décès de Mme Henri Deval, née Angèle Cantin, qui vient de s’éteindre paisiblement en son domicile de la rue de l’Armillerie. Mariée très jeune au regretté Henri Deval, ancien imprimeur, fondateur de l’Impartial, elle fut sa précieuse collaboratrice à l’imprimerie qu’elle dirigea d’ailleurs seule, avec courage, pendant la guerre. C’était une femme de bien, généreuse et active. Lorsqu’elle avait des loisirs, elle aimait à se livrer à des travaux de broderie qui étaient des petits chefs-d’œuvre de finesse et de goût, et certains de ses ouvrages de jeunesse avaient remporté des prix. C’est d’ailleurs dans une de ces expositions qu’elle avait fait la connaissance de son mari. Mme Henri Deval vient de nous quitter à l’âge de 95 ans dans cette ville de Romans qu’elle a tant aimé comme tous les membres de sa famille si étroitement liée à l’histoire de la ville. Nous transmettons nos amicales condoléances à ses trois enfants, Jean Deval, ancien imprimeur, Paul Deval, ancien photographe et ancien député-maire de Romans, et Mme Bugnazet.

Après de multiples démarches et de longs mois d’attente éprouvante pour la vingtaine de romanais souffrant d’une insuffisance rénale, voici que le centre d’hémodialyse sort enfin de terre, à l’entrée même du vieil hôpital. Paradoxalement, c’est au moment même où l’espoir est grand de voir la construction d’un hôpital neuf démarrer au cours de l’année prochaine. Compte tenu de l’avancement des travaux, ce nouveau service devrait être opérationnel dès le premier trimestre de l’année 1976.

Il s’appelle Yola, il a deux ans et il est minuscule. Pourtant, Yola, présenté par sa jeune maîtresse Véronique Brunel, 11 ans, de Peyrins, ne craint ni les gros ni les grands. Et il l’a prouvé en remportant le concours du chien plus gros mangeur organisé par le magasin Fanal dans le cadre de la semaine d’animation. Yola, qui est pourtant chouchouté et entouré de tous les soins par Véronique, s’est précipité sur l’écuelle qui lui était présentée et a pris de vitesse tous les autres toutous participant à l’épreuve. Un ouah-ouah d’honneur pour Yola et un grand bravo à sa jeune maîtresse Véronique Brunel !

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/10/04/du-nouveau-pour-les-malades

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire