Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 11 au 17 mai 1974

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 11 au 17 mai 1974D’importants travaux sont actuellement entrepris par les services de l’équipement, avenue Adolphe Figuet. Ces travaux ont pour but de refaire la chaussée de cette avenue en la dotant d’un revêtement d’excellente qualité. Pour la circonstance, les Ponts et Chaussées ont eu recours à un nouvel engin qui permet d’enlever, en le brûlant, l’ancien revêtement de goudron.

Dans quelques jours, les romanais vont retrouver leur Jacquemart remis à neuf. Après plusieurs mois d’absence, le vieil automate a repris possession de son clocher. Restait une dernière opération pour parfaire cette cure de rajeunissement, celle qui consiste, grâce à force coups de pinceaux, à redonner de la couleur à son costume et rendre vie à son visage. Les joues passées au rose, la moustache lustrée et les lèvres soigneusement dessinées, Jacquemart a, vu de près, l’aspect d’un séducteur.

Les jardins publics, les squares où il fait bon se reposer un instant, ne sont pas si nombreux à Romans, pour que l’on enregistre pas avec une réelle satisfaction la création d’un nouveau point vert. Quelques arbustes, du gazon, des bancs, un bac à sable, les riverains de l’avenue Gambetta et tous les romanais qui empruntent fréquemment cette grande artère de la ville, découvriront non sans plaisir dans quelques jours, à la hauteur du nouvel immeuble Le Marly et du grand magasin des coopérateurs, un nouvel espace vert. Avant l’ouverture d’un grand, d’un vrai jardin qu’une ville de l’importance de Romans mérite, on verra apparaître avec joie ce nouveau point vert.

Mercredi soir, les portes du nouveau supermarché Genthy-Cathiard, 12 cours Bonnevaux, se sont ouvertes pour permettre à une foule d’invités de visiter le nouvel établissement et rendre compte des profondes modifications apportées. La surface a doublée, la disposition des rayons a été soigneusement étudiée, tout est d’une propreté méticuleuse. Il faut souligner la création d’un rayon boucherie et l’agrandissement des étalages de fruits et légumes, tout en gardant son choix incomparable dans l’épicerie fine qui a fait sa renommée depuis de longues années.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2014/05/11/ce-qu-il-s-est-passe-du-11-au-17-mai-1974

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire