Par 16 février 2014 0 Commentaire Lire →

Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 16 au 22 février 1974

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 16 au 22 février 1974Le Ski-Club Romanais et Péageois compte dans ses rangs des éléments de bonne valeur. Tout récemment, c’est la jeune et charmante Françoise Pinget, 14 ans, élève de quatrième au lycée Triboulet, qui s’est distinguée en remportant aux Ménuires un slalom géant inter-régional organisé par la Fédération Sportive et Culturelle de France. Déjà, au tout début de cette saison, elle avait réalisé une très bonne performance dans la Coupe de France de descente.

Samedi, avait lieu au Musée de Romans l’ouverture de l’exposition organisée par les Jeunes Amis des Animaux et de la Nature, groupement local animé par Martine Saralier du collège de la Martinette, Pierrette Pourrez du lycée Technique, Christian Ferraud du lycée Triboulet et Claude Corsin du C.E.S. Romans Nord. Tous les jours, de 15h à 18h, il sera possible aux visiteurs d’admirer de magnifiques planches de spécimens en voie de disparition et de signer une pétition pour les droits de l’animal.

Un convoi exceptionnel de 70 tonnes transportant une turbine à air, fabriquée dans les ateliers du Creusot et destinée à la Libye, se trouve en difficulté depuis près de 48 heures sur une petite route quelque part entre Peyrins et Génissieux. Le lourd semi-remorque s’est enlisé dans la nuit de mercredi à jeudi en mordant l’accotement qui s’est effondré sous la charge. On a même craint un moment que la turbine bascule dans la Savasse qui serpente en contrebas de la route.

Une poignée de commerçants ambulants ont décidé de tenir un marché hebdomadaire, le jeudi de 8 heures à midi, en plein cœur du nouveau quartier des Méannes. “Nous n’étions que deux ou trois commerçants la semaine dernière et aujourd’hui, sept ou huit collègues sont venus nous rejoindre”, nous dit M. Chartier, coquetier romanais qui est à l’origine de ce mini-marché. “D’ailleurs, les réflexions de nos premiers clients montrent bien que notre initiative est appréciée”, confirme le boucher, M. Teyssère. Et selon M. Lambert, marchand primeur, “bien des gens du quartier ignorent encore notre présence chaque jeudi mais je crois que ce marché aura bientôt sa raison d’être.”

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2014/02/16/ce-qu-il-s-est-passe-du-16-au-22-fevrier-1974

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire