Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 26 mai au 1er juin 1973

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 26 mai au 1er juin 1973Le soleil était présent samedi 26 mai pour cette première journée de la Fête des Loups-garous. Le soleil mais aussi les étoiles qui figuraient à l’affiche du Podium d’Europe 1 que des milliers de romanais et péageois purent applaudir place Jean Jaurès. L’après-midi, ils purent faire connaissance avec Franck Fernandel et Madame Soleil. En soirée, l’irrésistible Sim aux dons de comique exceptionnels déchaîna les rires et les tubes de Hugues Aufray et son ensemble style Far West excitèrent la jeunesse dans un tourbillon de rythme et de percussion.

Cette même journée, les amateurs de football eurent aussi droit à leur lot d’émotion lors de la venue de Josip Skoblar, meilleur buteur du championnat de France pour la troisième fois sous le maillot de l’Olympique de Marseille. Josip Skoblar était l’hôte de Jacki Rivat, ancien footballeur de la Persévérante et qui possède en zone industrielle une usine fabriquant des chaussures de sport et en particulier des chaussures de football très prisées par les joueurs de nombreux clubs professionnels. Il a reçu l’assaut des chasseurs d’autographes au Café des Négociants, siège de la Persévérante Sportive Romanaise.

C’est avec peine que nous apprenons le décès de deux anciens romanais, très connus et très estimés dans les deux villes, M. Marcel Bourdat, à l’âge de 72 ans, garagiste concessionnaire Citroën à Romans depuis de très nombreuses années et Mme veuve Claire Mourier, à l’âge de 82 ans, qui était certainement la plus vieille boulangère de Romans, installée place Jacquemart depuis 1914.

L’ouverture des épreuves du championnat de France de tir au plateau a été donnée vendredi 1er juin, à 5h30 du matin, dans le quartier de Beauregard. De l’avis général, il faut décerner une mention “très bien” au comité organisateur avec à sa tête Louis Combe, président du club de Romans et Bourg-de-Péage, omni-présent pendant le championnat avec son ami Georges Marty, et M. Macaire toujours accueillant en son domaine. Les 16 000 plateaux lancés, à raison de 50 par tireur, donnent une idée de l’activité de cette journée inaugurale.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2013/05/26/ce-qu-il-s-est-passe-du-26-mai-au-1-er-juin-1973

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire