Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 28 juin au 4 juillet 1975

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 28 juin au 4 juillet 1975C’est une réception d’amitié qui s’est déroulée aux tanneries Roux à l’occasion de la remise des médailles du travail à 25 employés de cet établissement. La médaille d’argent a été remise à Armand Andréani, Georges Bailly, Ferdinand Blanchard, Jean Carra, Henri Faurie, Jean-Pierre Follea, Raoul Foulhoux, Yvonne Guyard, Ferdinand Hugoud, Robert Jugmann, Mireille Lafont, François Maraninchi, René Masneuf, Maurice Paquien, Albert Morel, Fernand Piquet et Helmut Stephan. La médaille de vermeil à Simone Ageron, Marcel Escoffier, Maurice Padey, Paul Tafani, Yvonne Vallauri et Marcel Eynard. Enfin, la médaille d’or à Lucien François et Camille Martin.

Francis Bergèse, jeune romanais bien connu, surtout dans le milieu aéronautique puisqu’il est membre de l’Aéro-Club et qu’il pilote pendant ses congés, s’est toujours passionné pour l’aviation. Parisien d’adoption depuis trois ans, c’est lui qui réalise les illustrations aéronautiques portées sur les boîtes d’allumettes que la SEITA met sur le marché. Avec beaucoup de talent et de précision, il dessine les avions présents et passés, et à l’heure actuelle, dix boîtes d’allumettes différentes sont décorées de ses très jolis dessins. Francis Bergèse, qui est le frère d’Alain du groupe “Les Troubadours de l’espoir”, prévoit une nouvelle série de dix appareils en service dans l’Armée de l’air.

Directeur de l’école Saint-Maurice depuis 1958, le Père Faure s’était acquis l’estime des professeurs, le respect des élèves et la confiance des parents. Aussi, la nouvelle de son départ ne va pas sans susciter d’unanimes regrets auprès de tous ceux qui avaient apprécié les qualités humaines et pédagogiques de ce chef d’établissement. Et au moment où se termine l’année scolaire, professeurs, parents et élèves ont tenu à lui rendre un vif hommage. On offrit bien entendu le cadeau de l’amitié et l’on choqua le verre à la prospérité de l’école en souhaitant bonne réussite au Père Faure pour la suite des missions qui lui seront confiées.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/06/28/c-est-un-romanais-qui-illustre-les-boites-d-allumettes

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire