Par 30 novembre 2014 0 Commentaire Lire →

Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 30 novembre au 6 décembre 1974

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 30 novembre au 6 décembre 1974Un séduisant et ambitieux projet en cours d’élaboration permettrait de transformer la base nautique Fenestrier en un véritable centre national pour l’aviron. Comme nous l’a précisé le président, M. Taravello, ce projet n’est pas nouveau puisque dès 1969, les responsables avaient ressenti la nécessité d’agrandir leurs locaux. Si ce projet se réalise et que l’Aviron Romanais et Péageois met tous les atouts de son côté, la base pourrait devenir rapidement un lieu quasi permanent de rencontres nationales voire internationales et un magnifique centre d’entraînement pour les rameurs français.

Le Père Noël n’est pas en retard. Cette année, malgré la grève des postes, les enfants seront assurés d’avoir le 24 décembre toute ou partie de la liste adressée au vieillard à la barbe blanche. Dans une boutique romanaise, nous avons remarqué un jeu qui, pour être presque aussi vieux que le monde, n’en constitue pas moins une nouveauté. Il s’agit de la « bataille navale électronique ». Son auteur, Laurent Godmer, un romanais habitant la Monnaie, a eu l’ingénieuse idée d’adapter électroniquement le jeu de la bataille navale. Une trouvaille qui a séduit le Père Noël puisque cette invention est commercialisée. Pour les filles, les valeurs sûres seront encore les poupées et les dînettes. Nous avons remarqué aussi les charrettes de marchande de quatre saisons. Pour les garçons, les circuits restent toujours en vogue et on notera un regain de faveur pour le train électrique. Les panoplies ont encore beaucoup de succès et si les filles souhaitent s’habiller en fée ou en princesse, les petits garçons demandent avant tout la panoplie de Zorro. Par contre, les jeux inspirés de la télé perdent un peu de terrain.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2014/11/30/les-boutiques-preparent-noel

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire