Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 31 mai au 6 juin 1975

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 31 mai au 6 juin 1975Désormais, les abonnés romanais peuvent obtenir directement par l’automate, c’est-à-dire sans avoir à passer par une opératrice, un correspondant à l’étranger. Depuis quelques heures, en effet, Romans est relié directement par le 19 à quelques pays européens. Voilà une révolution qui devrait constituer un atout supplémentaire pour l’économie industrielle et commerciale de notre région. Il est donc désormais possible d’obtenir directement l’Allemagne (la République fédérale, pas l’autre), l’Autriche, la Belgique, l’Italie, la Grande-Bretagne et la Suisse. Comment procéder ? Premièrement, composez le 19 et attendez quelques secondes la tonalité stridente qui vous indique que vous êtes sur le réseau international. Ensuite, composez le numéro de votre correspondant. Nous avons testé ces nouvelles liaisons automatiques et nous avons noté, à chaque reprise, la qualité des lignes.

Les dirigeants de l’Aviron romanais-péageois ne cachaient pas leur joie en venant accueillir, en gare de Romans, leurs jeunes rameurs qui venaient de s’illustrer lors des championnats de France à Enghien. En effet, si l’entraîneur Noël Besset escomptait de bonnes performances, il n’espérait pas un titre de championne de France minime enlevé par Brigitte Bosveil qui, venue de la gymnastique qu’elle pratiquait sous les couleurs de l’Avenir, a réussi en trois saisons à remporter ce titre très envié en skiff. Il faut dire que cette solide jeune fille, qui va avoir 14 ans, a accompli d’énormes progrès. Aux éliminatoires, elle parvint à se classer seconde de sa série malgré 10 cm d’eau dans son bateau, celui-ci ayant une fuite. Contrainte à disputer les repêchages sur un bateau d’emprunt, elle parvint à se qualifier pour les demi-finales durant lesquelles elle remportait sa série puis, elle enleva la finale avec une longueur d’avance. Quant au quatre de couple minimes composé de Daniel Mietton, François Truffet, Yvan Collet, Eric Meunier, barreur José Contreras, il se classait second en finale, enlevant ainsi le titre de sous-champion de France.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/05/31/la-ville-reliee-a-19-pays-europeens

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire