Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 5 au 11 avril 1975

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 5 au 11 avril 1975Mardi après-midi, vers 13 heures, par un violent vent du sud, la toiture de l’internat masculin du lycée Albert Triboulet se trouva brusquement embrasée par le feu avec une extrême brutalité et une grave importance. Les sapeurs-pompiers arrivèrent promptement sur les lieux avec trois fourgons pompes. Les élèves demi-pensionnaires et externes étaient renvoyés dans leurs foyers. Le dortoir supérieur du bâtiment qui abritait une quarantaine d’élèves a été complètement détruit et est maintenant noyé sous des flots d’eau. Le dortoir de l’étage inférieur a également souffert des flammes ainsi que des appartements de fonction. Quant à la toiture qui se trouvait en réfection depuis quelques jours, on peut dire qu’elle est totalement détruite. On doit se réjouir que ce sinistre ne se soit pas produit en pleine nuit, à l’heure où 102 élèves occupent ce dortoir. On ignore encore les causes de cet accident et les dégâts matériels pourraient être de l’ordre d’un million de francs, couverts par les assurances de la ville.

Avec Ferdinand Galline, vient de disparaître l’un des derniers survivants de cette génération d’hommes qui eurent vingt ans à la naissance du siècle. Cet ardéchois de naissance était devenu, dans le plein sens du terme, un citoyen de Romans pour lequel la vie de la cité était un service qu’il assuma dans ses différentes fonctions avec un dévouement exemplaire. Pharmacien durant de très longues années, place Maurice Faure, il devait connaître comme combattant le terrible drame de la Première guerre mondiale. Cet homme de bien siégea au Conseil municipal dont il fut le doyen estimé et écouté, fut administrateur du Bureau d’aide sociale, de l’hôpital et de l’Office H.L.M. Toutes ces fonctions lui permirent de mettre au service de ses concitoyens sa connaissance des problèmes sociaux et humains.

Les travaux du C.E.S Romans-Centre, dont nous annoncions récemment l’ouverture possible après les vacances de Pâques, ont pris du retard et il n’ouvrira probablement ses portes qu’à la rentrée de septembre.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/04/05/incendie-au-lycee-triboulet

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire