Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 6 au 12 juillet 1974

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 6 au 12 juillet 1974Dans deux ans, l’actuel cimetière de la ville de Romans sera saturé. Comme il n’est pas question d’afficher complet à sa porte et que le projet de construction d’un nouveau cimetière à l’est de la ville, au quartier de la Pièce Ronde, semble être définitivement écarté, une seule solution paraît être aujourd’hui retenue : l’extension de l’actuel cimetière. Une solution qui ne fait pas l’unanimité du côté des Bastions, le quartier où se trouvent les terrains, propriété de l’hôpital, qui devraient être utilisés pour l’agrandissement du cimetière. Pour Raymond Royan, vice-président du “Comité de défense des Bastions et des Chapeliers”, l’affaire n’est pas nouvelle. “Constatez vous-même, explique-t-il, de la fenêtre de ma salle à manger, j’aurai une vue imprenable sur les tombes. Déjà en 1957, lorsque la ville de Romans avait fait procéder à une première extension du cimetière, nous nous étions élevé contre cette mesure et dans un souci d’apaisement, le maire nous avait donné sa parole qu’il n’y aurait pas de nouvel agrandissement tant qu’il serait à la tête de l’hôtel de ville.” Aujourd’hui, Pierre Didier est toujours maire de Romans et le cimetière est saturé…

Pour ceux qui ne sont pas partis en vacances, la tradition d’aller faire son marché du dimanche matin rue Mathieu de la Drôme et place Maurice Faure demeure. Nous y retrouvons Fernand-Louis Milon que tout le monde connaît ici et qui a prit l’habitude de vivre au gré de sa fantaisie et de son humeur journalière. Il s’en allait en tenant dans ses bras un petit chat comme pour symboliser que cette petite bête sait mieux le comprendre que bien des humains. Puis, nous y saluons, parmi les marchands, un de ceux qui est fidèle depuis plus de vingt ans. Nous voulons parler de M. Ernizet de Peyrins. Cet homme toujours affable et souriant sait faire de tous ses clients de véritables amis. Il a pour chacun un mot aimable et durant le temps de la Toussaint, il présente à ses acheteurs de magnifiques chrysanthèmes.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2014/07/06/ce-qu-il-s-est-passe-du-6-au-12-juillet-1974

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire