Par 8 septembre 2013 0 Commentaire Lire →

Il y a 40 ans : Ce qu’il s’est passé du 8 au 14 septembre 1973

Il y a 40 ans : Ce qu'il s'est passé du 8 au 14 septembre 1973Le soleil était là. Les petits écoliers, les moyens et les grands aussi pour franchir le seuil de l’école, du collège ou du lycée. Tabliers flambants neufs, équipements scolaires nouveaux, première mise en place d’une année caractérisée par 3 trimestres presque égaux, et présence tolérée des parents pour les petits bambins des maternelles, notamment à l’heure de la séparation parfois marquée par quelques pleurs.

Toutes les mères de famille vous le diront : la rentrée scolaire occasionne toujours des dépenses importantes. Il y a les chaussures à renouveler, le cartable à changer, l’imperméable à acheter, sans parler des cahiers et des livres. Une visite salle de l’Amicale laïque à l’école de la rue Pouchelon et au foyer du théatre nous a permis de constater le succès des bourses aux livres qui rassemblent toujours un nombre important de parents et d’élèves.

Lucien Chamonal, 63 ans, ancien carrossier avenue Emile Zola, est un retraité anticipé qui compte cinquante longues et bonnes années de travail dans la carrosserie. Il ne compte pas la multitude d’heures qu’il consacra à son métier. Il lui arrivait de travailler 90 heures par semaine sans éprouver la moindre lassitude. Entouré de son épouse, il cultive désormais ses roses et l’art d’être grand-père.

Les commerçants de la côte Jacquemart se serrent les coudes avec juste raison d’ailleurs. Chaque année, on peut le constater au cours des agapes qu’ils organisent. C’est ainsi qu’ils se sont réunis, samedi 8 septembre, pour un déjeuner servi par le restaurant Grégoire aux Balmes.

A Bourg-de-Péage, en prolongement du grand ensemble mairie, maison de retraite des Minimes, tous les immeubles qui bordent la rue Charles Mossant, côté gauche en remontant, vont faire place nette. Une architectrure nouvelle dressera une construction réalisée en arcades. Une page d’histoire se tournera ainsi.

M. Reverdy a eu la surprise de trouver dans sa voiture deux valises noires contenant des instruments de musique ne lui appartenant pas. La personne qui aurait déposé ces valises par mégarde peut les récupérer au bureau de poste de Romans.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2013/09/08/ce-qu-il-s-est-passe-du-8-au-14-septembre-1973

Publié dans: 20è siècle, Il y a 40 ans

Publier un commentaire