Guide du pèlerin

POUR LE CHEMIN DE CROIX
DIT "LE GRAND VOYAGE" DE ROMANS

12ème station : Simon le Cyrénéen aide Jésus à porter sa croix

Cette station se trouve rue de Clérieux, à hauteur de l’Hôtel de Police (voir le plan d’accès en bas de page).

Elle est composée de deux stations : “Simon le Cyrénéen aide Jésus à porter sa croix” et “La Véronique essuyant le front de Jésus”. La seconde se trouve un peu plus loin, place de l’Eperon, mais on ne s’y arrête pas lors du Chemin de Croix du Vendredi saint.

Lecture

Simon le Cyrénéen aide Jésus à porter sa croix

En sortant de la ville, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, nommé Simon, qui revenait des champs. On le réquisitionna et on l’obligea à porter la croix derrière Jésus.

La Véronique essuyant le front de Jésus

Une femme, émue de pitié à la vue de Jésus, s’approcha pour essuyer son visage, couvert de sueur et de sang.

Méditation

Simon le Cyrénéen aide Jésus à porter sa croix

Simon de Cyrène rentre du travail quand il croise ce triste cortège de condamnés, spectacle sans doute habituel pour lui. Les soldats usent de le réquisitionner et mettent la croix sur lui, ce robuste homme de la campagne. Quelle gêne a-t-il dû éprouver en se trouvant soudain mêlé au destin de ces condamnés ! Il fait ce qu’il doit faire, avec certainement beaucoup de répugnance. De cette rencontre involontaire est née la foi. En accompagnant Jésus et en partageant le poids de sa croix, le Cyrénéen a compris que marcher avec ce crucifié et l’assister était une grâce. Chaque fois, qu’avec bonté, nous allons à la rencontre de celui qui souffre, de celui qui est persécuté et faible, en partageant sa souffrance, nous aidons Jésus à porter sa propre croix.

La Véronique essuyant le front de Jésus

Au début, Véronique voit seulement un visage maltraité et marqué par la souffrance. Mais l’acte d’amour imprime dans son coeur la véritable image de Jésus : sur son visage humain, couvert de sang et de blessures, elle voit le visage de Dieu et de sa bonté, qui nous accompagne aussi dans la souffrance la plus profonde. C’est seulement avec le coeur que nous pouvons voir Jésus. Seul l’amour nous rend capables de voir et nous rend purs. Seul l’amour nous fait reconnaître Dieu, qui est l’amour même.

Notre Père, Je vous salue Marie et Gloire au Père.

Photos

Simon le Cyrénéen aide Jésus à porter sa croix

La Véronique essuyant le front de Jésus

Histoire

Simon le Cyrénéen aide Jésus à porter sa croix

Par acte du 16 septembre 1516, Pierre Maillet, “homme très pieux”, donna à Romanet Boffin un espace suffisant à prendre dans son habitation pour y élever ladite station en forme d’oratoire, soit deux toises sur la rue et une toise sur sa maison. Aprés la ruine de cet édifice, la station fut remplacée par une niche dans le mur d’une maison de la rue de Clérieux.

La Véronique essuyant le front de Jésus

Placée hors la porte de Clérieux, à l’entrée du faubourg, contre une maison et dans le mur du jardin de l’hôpital, elle était anciennement proche du moulin de Laubat. Après les troubles de religion, on avait placé une simple croix de bois contre la façade de cette maison, ainsi qu’on le voit sur un plan de l’époque. Cette station est aujourd’hui visible place de l’Eperon.

Les bas-reliefs ont été réalisés par Duilio Donzelli, en 1942.

Plan d’accès à la 12ème station

Cliquez sur l’icone en haut à gauche pour choisir une station.

Cliquez sur l’icone en haut à droite pour voir le plan en plein écran.

button-station-precedente button-station-suivante

Laisser un commentaire

© 2018 Romans Historique