Un mariage dans la prison de Romans, en 1644

Un mariage dans la prison de Romans, en 1644Dans les anciens registres paroissiaux de Clérieux, on trouve un curieux acte de mariage, intéressant pour la singularité du fait en lui-même et pour les formalités extraordinaires auxquelles il donna lieu :

“Le 26 juillet 1652, Jacques Clot le vieux, laboureur de Clérieux, a épousé en troisièmes noces Anne Ferrat, délaissée par un certain nommé Gillon qui l’avait épousée dans la prison de Romans il y a environ huit ans, et ce après les trois proclamations ordinaires, la consultation de docteurs, le mariage consommé et le contrat reçu par nous, monseigneur Guillot, notaire de Romans, en présence de monseigneur Popon, doyen de Saint-Julien de Tournon, du sieur Charles du Poisle, châtelain de Clérieux, de Jean Barret le vieux et de plusieurs autres.”

Il est vraiment exceptionnel de lire un acte de mariage qui donne lieu à autant de précautions.

La prison de Romans se trouvait au pied de la tour Jacquemart.

Source : Archives municipales de Romans-sur-Isère – Archives départementales de la Drôme, 5 Mi 97/R1, Registres paroissiaux, Clérieux, 1607-1720.

1 Comment on "Un mariage dans la prison de Romans, en 1644"

Rétrolien | RSS Feed

  1. Bianchi Catherine dit :

    Franchement, j’ai tenté de déchiffrer le document joint!!!…. vrai boulot de pro! J’ai à peine compris un mot sur cinq… C’est un métier décidément, ça ne s’improvise pas!Bravo!

Publier un commentaire