Arts

Ces illustres inconnus : Bieiris de Romans

Ces illustres inconnus : Bieiris de Romans

Bieiris de Romans, aussi prénommée Beatritz ou Béatrice, était une trobairitz de la première moitié du XIIIe siècle. Son nom indique qu’elle était originaire de Romans mais on ne sait rien de sa vie malgré que son oeuvre ait été beaucoup étudiée. On appelle “trobairitz” les femmes troubadours d’expression occitane ayant vécu dans le sud […]

Ces illustres inconnus : Alexis Boirayon

Ces illustres inconnus : Alexis Boirayon

Louis Alexis Marc Régis Boirayon est né le 18 juillet 1799 à Romans, de Marc César Boirayon, marchand, et Virginie Thiolier. Il avait déjà publié quelques opuscules témoignant d’une heureuse imagination et d’un style facile lorsqu’il mourut avant d’avoir donné toute la mesure de son talent, atteint d’aliénation mentale, le 29 décembre 1822, à l’âge […]

Ces illustres inconnus : Gilbert Gondoin

Ces illustres inconnus : Gilbert Gondoin

Né à Romans vers le milieu du XVIè siècle, Gilbert Gondoin eut la singulière fantaisie de traduire en quatrains les sentences du roi Salomon. Nous connaissons deux éditions de cet ouvrage. La première, intitulée “Quatrains extraits de divines sentences de très sage roy Salomon”, à Genève en 1586, comporte 102 pages. La seconde, intitulée “Quatrains […]

Ces illustres inconnus : Léon Barracand

Ces illustres inconnus : Léon Barracand

Léon Henri Barracand est né le 2 mai 1840, à Romans, de Paul Ennemond Barracand, propriétaire, et Marie Billon. En 1866, alors qu’il fait des études de droit à Paris, il débute dans les lettres en publiant “Donaniel”, poème de cape et d’épée de 173 pages, sous le pseudonyme de Léon Grandet. Sous ce même […]

Par 30 décembre 2017 0 Commentaire Lire →
Ces illustres inconnus : Théodore Cohet

Ces illustres inconnus : Théodore Cohet

Théodore Urbain Cohet est né à Romans, le 27 novembre 1819, de François Cohet, boulanger, et Julie Escoffier. Il quitta l’école très jeune pour suivre les pas de son père dans la boulangerie, métier qu’il exerça jusqu’à la fin de sa vie. En 1842, il épousa une romanaise au nom prédestiné, Pauline Ursule Meunier. Vaillante […]

Ces illustres inconnus : Etienne Isidore Théophile Aymon

Ces illustres inconnus : Etienne Isidore Théophile Aymon

Étienne Isidore Théophile Aymon, deuxième fils d’André et de Marguerite Michel, naquit à Romans, le 22 février 1659, et succéda à son père, vers 1700, dans la charge d’écuyer portemanteau du Roi. Mais ce n’est évidemment pas là ce qui lui a valu une certaine célébrité car celle-ci tient uniquement à ce que notre Romanais […]

Par 9 septembre 2017 0 Commentaire Lire →
Histoire du cinéma à Romans

Histoire du cinéma à Romans

C’est vers l’année 1898 que les romanais furent invités, pour la première fois, à assister à une projection cinématographique au théâtre de la ville. Trois ans plus tôt, le 28 décembre 1895, au Salon Indien du Grand Café, boulevard des Capucines à Paris, avait eu lieu la première séance publique payante du Cinématographe Lumière. Les […]

Barthélemy Izier, poète, graveur, peintre et professeur de dessin au Collège et aux écoles laïques de Romans

Barthélemy Izier, poète, graveur, peintre et professeur de dessin au Collège et aux écoles laïques de Romans

Au jour de sa naissance, le 7 mars 1833, on peut dire que les Muses, gardiennes des arts dans la mythologie grecque, se sont penchées sur le berceau de ce romanais qui fut poète, graveur, peintre et professeur de dessin au Collège et aux écoles laïques de Romans ! Son père, serrurier-armurier, après l’avoir envoyé […]

Par 8 septembre 2015 0 Commentaire Lire →
La rue Folquet

La rue Folquet

Entre la rue Pêcherie et la rue de l’Ecosserie, se trouve la rue Folquet dénommée ainsi en souvenir de Folquet de Romans, né dans cette ville vers 1168. L’on sait qu’il était bon jongleur, que les nobles le comblaient d’honneur et qu’après avoir chanté quelque temps en Dauphiné ses amours avec une comtesse, il partit […]

“Discours de Jacquemart avant de remonter en sa tour”, le 30 janvier 1949

“Discours de Jacquemart avant de remonter en sa tour”, le 30 janvier 1949

Le 30 janvier 1949, à 18 heures, après avoir défilé toute la journée dans les rues de Romans-sur-Isère, le bonhomme Jacquemart remonta en sa tour d’où il avait été descendu le 7 novembre précédent pour être complètement refait (lire aussi Les retours du bonhomme Jacquemart). Il fut alors donné lecture d’un discours écrit pour l’occasion […]