Archive for mars, 2010

30 mars 1456 : Le Chapitre prend possession des eaux du torrent de la Savasse

30 mars 1456 : Le Chapitre prend possession des eaux du torrent de la Savasse

30 mars 1456 – Louis de Laval, gouverneur du Dauphiné, rend un jugement qui institue le Chapitre dans la possession des eaux du torrent de la Savasse. Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère : sources diverses

Les halles Jules Nadi

Les halles Jules Nadi

Le 10 septembre 1874, sur la proposition de M. Léon Barracand, maire de Romans-sur-Isère, “le Conseil municipal émet à l’unanimité le voeu qu’un marché couvert, dont l’urgence et l’utilité sont incontestables, soit établi le plus promptement possible et décide qu’une commission fera un rapport sur le lieu qui paraîtra le plus convenable à son établissement.” […]

Le pont Vieux

Le pont Vieux

Le premier acte où il soit fait mention d’un pont sur l’Isère à Romans-sur-Isère, est daté du mois d’octobre 1033, du temps de Léger, archevêque de Vienne et abbé de Romans-sur-Isère, administrateur actif et éclairé, qui dota ces deux villes de plusieurs établissements importants. Ce moyen de communication, si avantageux pour les populations, permit aux […]

La tour Jacquemart

La tour Jacquemart

Au XIVè siècle, les romanais, à l’instar des grandes villes de France, voulurent avoir une horloge publique et les consuls résolurent de faire élever la tour de la forteresse pour y placer un mécanisne d’horlogerie avec cadran et sonnerie. En conséquence, ils s’adressèrent à un habile artisan de Fribourg, en Suisse, Pierre Cudrifin, qui vint […]

19 mars 1794 : Une grande provision de pommes de terre

19 mars 1794 : Une grande provision de pommes de terre

19 mars 1794 – La commune de Romans-sur-Isère ayant une grande provision de pommes de terre, entassées dans une cave, il est prescrit, à peine de passer pour mauvais citoyen, de venir s’en pourvoir au prix de sept francs l’hectolitre. On distribuait en même temps un rapport instructif fait par M. Dedelay d’Agier pour conserver […]

Romans et le Bourg-de-Péage – André Lacroix

Romans et le Bourg-de-Péage – André Lacroix

Romans et le Bourg-de-Péage André Lacroix “J’ai essayé de faire connaître le passé de Romans et du Bourg-de-Péage et leur organisation municipale, financière, scolaire, militaire, charitable, commerciale et industrielle avant 1790. De tous les écrits relatifs aux deux villes-sœurs, aucun ne répond à ce programme. Mais les travaux historiques, malgré leur valeur intrinsèque, ne sont […]

22 mars 1562 : Les calvinistes mettent le feu au Calvaire des Récollets

22 mars 1562 : Les calvinistes mettent le feu au Calvaire des Récollets

22 mars 1562 – Les calvinistes, avant d’entrer au prêche, le jour des Rameaux, vont mettre le feu aux trois croix du Calvaire des Récollets de Romans-sur-Isère. La tradition rapporte qu’ils firent usage d’un feu “qui brûlait même la pierre”. Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère : sources diverses

Philippe-Antoine Mathieu dit Mathieu de la Drôme

Philippe-Antoine Mathieu dit Mathieu de la Drôme

Philippe-Antoine Mathieu, dit Mathieu de la Drôme, est né au domaine des Brossards, sur la commune de Saint-Christophe-le-Laris, le 7 juin 1808. Après avoir fait ses études au petit séminaire de Valence, il donna à Lyon des séances littéraires et scientifiques, puis inventa une méthode de lecture et d’écriture simultanées et voulut ensuite s’occuper de […]

28 mars 1342 : Le dauphin Humbert II s’engage à rendre la ville

28 mars 1342 : Le dauphin Humbert II s’engage à rendre la ville

28 mars 1342 – Le pape Benoît XII et Humbert II font, au sujet de la ville de Romans-sur-Isère, un traité par lequel le dauphin s’engage à rendre cette ville avant la fête de l’Ascension, et donne pour garants le comte de Forez et autres seigneurs. A ces conditions, le pape suspend l’excommunication prononcée contre […]

L’atelier monétaire

L’atelier monétaire

Il n’y a pas eu à Romans-sur-Isère, à aucune époque, un hôtel des monnaies proprement dit, c’est-à-dire un édifice public spécialement affecté à la fabrication des monnaies. Chaque maître particulier, nommé pour une période très variable, plaçait son atelier dans un local convenable possédé ou loué par lui et qui probablement, à cause des dépenses […]