Du Barragn’s Club à la salle du Conseil Municipal

Du Barragn's Club à la salle du Conseil MunicipalUne rencontre avec Jacques Lanaz, fils de Parfait Lanaz, tailleur à Romans-sur-Isère et co-fondateur du Barragn’s Club en 1923, a permis de mettre au jour cette histoire, depuis longtemps oubliée.

Des recherches aux Archives municipales de Romans-sur-Isère et dans les archives particulières de Jacques Lanaz ont permis de la reconstituer entièrement.

Issu d’une famille d’Aoste, en Italie, et personnalité romanaise de l’époque, Parfait Lanaz était propriétaire d’un magasin de confection au n°14 de la place Jacquemart (aujourd’hui place Charles de Gaulle, en haut de la côte des Cordeliers).

Son oncle, aussi prénommé Parfait, était un sculpteur et menuisier plusieurs fois récompensé. On lui doit, entre autres, les statues de saint Joseph, saint Joachim, saint Ours et saint François de Sales, en la cathédrale d’Aoste.

Mais cet autre Parfait Lanaz avait aussi fait preuve de son grand talent en décorant très richement le magasin de son neveu, place Jacquemart.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, les allemands réquisitionnèrent ce magasin, temporairement inoccupé, au profit de l’Office de Placement Allemand et l’ordre de réquisition, daté du 10 novembre 1942, nous donne un état des lieux très détaillé.

Concernant les boiseries, nous y trouvons “un aménagement mural pour magasin en bois dur sculpté avec étalage comprenant rayonnages, tiroirs et placards”, “deux banques bois dur de 1m80 sur 0m80 avec tiroirs”, “une chaise bois dur sculptée”, “une grande glace murale avec encadrement en bois dur sculpté”, etc.

Au début des années 1950, Parfait Lanaz décide d’arrêter son commerce.

Le 8 mars 1954, “vu l’intérêt présenté par le mobilier Lanaz suivant les plans d’utilisation de ces meubles dans les salles d’honneur de la mairie”, le Conseil municipal décide “d’acheter à Monsieur Lanaz, 14 place Jacquemart à Romans, le matériel actuellement entreposé dans la salle du Conseil, pour la somme de 550 000 francs (11 873,60 € actuels), dont 300 000 francs sur les budgets primitifs de 1954 et le solde sur les crédits du budget additionnel de 1954.”

C’est ainsi que les boiseries sculptées du magasin de confection de Parfait Lanaz meublent aujourd’hui la salle du Conseil municipal de Romans-sur-Isère.

Remerciements à la famille Huriez pour son intermédiaire dans cette rencontre avec Jacques Lanaz.

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère – 1 W 11, Délibérations municipales, 1952-1956 – 1 FLR 1653, Barragn’s Club 1923-2003 – Photographie de Parfait Lanaz et ordre de réquisition allemande : archives particulières.

Publier un commentaire