Par 26 décembre 2006 0 Commentaire Lire →

Eugène Joseph Dressler, Mort pour la France le 30 octobre 1918

Eugène Joseph Dressler, Mort pour la France le 30 octobre 1918Dressler, Eugène Joseph

Eugène Joseph Dressler est né le 17 juillet 1881 à Bourg-lès-Valence, Drôme, au domicile de ses parents, de Joseph Dressler, âgé de 40 ans, marchand de bière, et de Anne Goutte-Gatta, âgée de 23 ans, ménagère, domiciliés place Pompéry à Bourg-lès-Valence, Drôme.

Il a épousé Emma Duclos le 20 novembre 1908 à Romans, Drôme (elle était domiciliée en dernier lieu villa Linda, 13 avenue de Saint-Donat à Romans, Drôme). Il était domicilié en dernier lieu à Romans, Drôme.

Il avait le grade de sous-lieutenant au 2è bis Régiment de Marche de Zouaves, classe 1901, n° de matricule 871 au recrutement de Romans, Drôme.

Il est mort le 30 octobre 1918, à Le Hérie-la-Viéville, Aisne, tué à l’ennemi.

L’avis de décès a été envoyé le 10 décembre 1918 à Mme Dressler, son épouse, domiciliée villa Linda, 13 avenue de Saint-Donat à Romans, Drôme..

Citation : “Officier d’une brillante énergie. S’est fait particulièrement remarquer le 25 novembre 1917 en s’élançant avec sa section à l’attaque des lignes allemandes fortement organisées. A réduit un îlot de résistance, capturant treize ennemis dont l’officier, et a rapidement atteint l’objectif assigné. Blessé sur la position conquise, a conservé son commandement et ne s’est laissé évacuer qu’après la relève, donnant ainsi à tous un bel exemple de dévouement et d’esprit du devoir.”

Décoré de la Croix de Guerre avec palme, Chevalier de la Légion d’Honneur par décret du 5 février 1918.

Le jugement “Mort pour la France” a été transcrit le 1er juillet 1919 à Valence, Drôme.

Il est inscrit sur la plaque commémorative de l’Hôtel de Ville de Romans, Drôme, sous le nom de “Dressler Eugène”.

Il est inscrit sur le Monument aux Morts de Bourg-lès-Valence, Drôme.

Note : Certaines villes citées dans cette page ont pu changer de nom depuis la fin de la Première Guerre Mondiale (par exemple, “Romans, Drôme” est devenu “Romans-sur-Isère, Drôme”). Tous les changements de noms sont référencés sur la page Liste des villes dont le nom a changé depuis la fin de la Première Guerre Mondiale.

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère : 4 H 4, Militaires décédés, 1914-1918 ; 4 H 6, Morts pour la France : avis de décès, 1914-1924 ; 4 H 7, Militaires français prisonniers de guerre, 1915-1918 ; 4 H 8, Prisonniers de guerre, 1914-1920 ; 4 H 11, Citations, 1915-1919 ; 4 H 11, Croix de Guerre, 1916 ; 4 H 11, Mort pour la France ; courriers, 1915-1924 ; 4 H 11, Mort pour la France : listes, 1915-1924 ; 4 H 11, Plaque Commémorative, 1916 ; 1 M 10, Monument aux morts, liste des victimes, 1919-1934 ; 2 M 9, Militaires Morts pour la France enterrés au cimetière : correspondance, liste, 1925-1938 ; 2 M 9, Carré et sépultures militaires : plans, correspondance, 1911-1934 ; 2 M 9, Contrôle des Morts pour la France, 1925-1939 ; 5 N 1, Souvenir Français : liste, 1920 ; Mairie de Romans-sur-Isère : Etat civil, registres des décès, 1914-1921 ; Cimetière de Romans-sur-Isère : Registre des inhumations, 1906-1938 ; Registre des inhumations et exhumations, 1910-1944 ; Plaque commémorative de l’Hôtel de Ville de Romans-sur-Isère ; Carré Militaire au cimetière municipal de Romans-sur-Isère ; Ministère de la Défense, SGA Mémoire des Hommes : Fiches Morts pour la France, 1914-1918 ; Sépultures de Guerre, 1914-1918 ; Journal L’Illustration, Tableau d’Honneur des Morts pour la France, 1914-1918 ; Base Léonore des Archives nationales (dossiers nominatifs des personnes nommées ou promues dans l’Ordre de la Légion d’honneur) ; Archives nationales d’Outre-Mer ; Archives départementales de la Drôme.

Publier un commentaire