Par 30 décembre 2007 0 Commentaire Lire →

La tombe de Charles Jourdan

La tombe de Charles JourdanCharles François Jourdan est né le 3 novembre 1883 à Bourg-de-Péage, de Crépin Pierre Jourdan, cafetier, et Emma Euphroisine Rostaing, domiciliés rue Saint-Martin.

A 14 ans, il entre à l’usine Grenier comme apprenti puis il entreprend le Tour de France des Compagnons en travaillant dans les principales fabriques de chaussures à Nantes, Dijon et Paris.

A son retour à Romans-sur-Isère, il retrouve l’usine Grenier avec le grade de “contremaître de coupe”, le plus jeune de l’entreprise.

Le 3 août 1912, il épouse Augusta Clémentine Reynaud à Romans-sur-Isère.

A partir de l’année 1917, parallèlement à ses journées en usine, il démarre sa propre affaire dans un petit atelier, place Macel, avec l’aide de sa femme et de deux compagnons.

En 1920, il a plus de dix ouvriers et déménage son atelier près des quais de Bourg-de-Péage.

En 1922, il a 30 employés et achète un terrain, boulevard Voltaire, pour y construire son usine qui ouvrira l’année suivante.

Il est mort le 12 février 1976 à Romans-sur-Isère.

La tombe de Charles Jourdan porte les inscriptions suivantes :

“Augusta Jourdan née Reynaud, 1892-1841 ”

“Sabine Jourdan, 1965, décédée à l’âge de 2 mois”

“Charles François Jourdan, 1883-1976 ”

“Philippe Jourdan, 1951-1977 ”

“Charles Jourdan, 1970-1977 ”

“Benoît Jourdan, 1972-1977 ”

“Charles Jourdan, 1923-1986 ”

“René Jourdan, 1918-2004 ”

“A la mémoire de Marcelle Jourdan née Gerlier, 1922-2010 ”

Publier un commentaire