Famille Enfantin

Famille EnfantinENFANTIN de LISEAU Pierre, filateur de soie, mort le 9 février 1794, ayant eu dix enfants de Marianne Coste-Foron (1).

– Louis, chanoine de Saint Barnard. Il signa plusieurs Mémoires, au nom du chapitre, dans le procès avec la ville au sujet des droits de ban vin.

– Pierre, avocat consistorial, marié, le 10 décembre 1743, à Charlotte Bon, dont il eut :

1° Charlotte, née le 11 septembre 1746, alliée, le 21 mai 1764, à Claude Etienne Nugues, et décédée le 13 mars 1805.

2° Louis-Saint-Prix, né le 17 juin 1752, chanoine et maître de chœur de Saint Barnard en 1775. Fut maire de Romans-sur-Isère le 8 avril 1792, réélu le 5 décembre suivant, il n’accepta pas. Il déposa, le 17 novembre 1793, sur le bureau de la mairie, ses lettres de prêtrise et renonça à toutes fonctions sacerdotales en son nom et en celui de son frère, qui suit. Malgré cet acte, il eut beaucoup de peine à obtenir, le 5 mai 1794, un certificat de civisme que lui refusait le procureur de la commune.

3° Maurice, né le 11 décembre 1760. Chanoine de Saint Barnard. Il alla, au commencement de la Révolution, s’établir à Paris où il est mort.

– Barthélemy, banquier à Paris, il adressa, le 1er janvier 1792, à la municipalité de Romans-sur-Isère, un tableau imprimé contenant les Droits de l’homme et du citoyen, ll avait fait généreusement, le mois précédent, l’avance d’une somme de 10 000 livres, pour venir en aide au commerce de cette ville.

– Barthélemy-Prosper, fils du précédent, né et mort à Paris (1796-1864). Il a été chef ou Père de la religion Saint-Simonienne. Après sa condamnation et la dispersion de ses disciples, il passa quelque temps à Romans-sur-Isère dans la famille du général Saint-Cyr Nugues, qui était son parent. A son retour d’un voyage en Egypte et d’une mission scientifique en Algérie, il fut nommé administrateur du chemin de fer de Paris à la Méditerranée, compagnie alors gérée par d’anciens Saint-Simoniens. Il a laissé son fils, Artus, qui a été inspecteur dans la mème administration et qui est mort, en 1883, étant en retraite, à Saint-Romain-d’Albon.

Autre Père Enfantin (Louis-Barthélémy), né à Eymeux en 1776, mort à Lyon en 1855, missionnaire apostolique, auteur d’un Pèlerinage au Mont-Calvaire (3 vol. in-12), et d’un Recueil de cantiques (in-12 de 288 pp.).

Armoiries

D’argent, à un enfant au naturel tenant à la main droite une branche de thym.

(1) Revue du Lyonnais, T. XVI, p. 452. 1873.

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère – Ulysse Chevalier, Armorial historique de Romans, 1887

Attention : L’Armorial historique de Romans de Ulysse Chevalier est une formidable source pour les recherches mais il contient énormément d’erreurs, principalement dans les dates. Je les corrige au fur et à mesure que je les trouve…

12 Comments on "Famille Enfantin"

Rétrolien | RSS Feed

  1. Jean-Yves dit :

    Je n’en ai malheureusement aucune idée.

  2. JUDE dit :

    Je poursuis mes recherches et constate qu’un piano Erard a été livré chez M. Nugues à Romans en 1826 ;sans doute s’agit – il de Louis Antoine.Ce piano a t il été conservé?
    Cordialement

Publier un commentaire