L’Hôtel des Postes

L'Hôtel des PostesA Romans-sur-Isère, le premier service de poste fut organisé en 1585, époque à laquelle on établit dans notre ville un guide et deux chevaux pour le transport des dépêches de M. de Maugiron. Les particuliers furent autorisés à s’en servir, en payant le tarif fixé.

En 1628 fut nommé un messager pour le service de la ville : il devait être revêtu d’une casaque aux armes de la ville. Le 1er avril de la même année, Anthoine Cler, courrier pour le roi de la ville de Romans-sur-Isère, adresse une requête à “Monseigneur le Mareschal de Créquy” pour lui demander la permission d’établir des postes sur le grand chemin de Grenoble à Valence. Il n’est définitivement autorisé qu’en 1631 à avoir six chevaux de selle “allant au pas sans les faire gallouper” ni charger de plus de 25 livres, à condition de porter gratuitement les paquets concernant le service du roi, de Valence à Romans-sur-Isère et à Saint-Marcellin.

De Romans-sur-Isère à Grenoble, le courrier mettait 15 heures.

Il arrivait souvent que le messager de Valence qui partait à heure fixe ne pouvait attendre le courrier de Lyon à Marseille ce qui occasionnait un retard de 24 heures pour les dépêches de Romans-sur-Isère.

L’assemblée du Conseil général de la Commune, demande le 16 août 1795 (29 thermidor an III) que les lettres et paquets s’arrêtent à Tain et qu’un piéton les porte à Romans-sur-Isère. L’administration fit la sourde oreille. Le 22 avril 1797 (3 floréal an V), les marchands et négociants de la ville adressent sur le même objet une pétition au Ministre des finances. Cette fois, satisfaction fut accordée, et le 22 juillet (4 thermidor) de la même année, le sieur Alexandre Repiton fut nommé porteur des dépêches de Tain à Romans-sur-Isère.

Le bureau de Romans-sur-Isère prit de l’extension et son directeur demanda qu’on lui adjoignit un facteur. Le 15 janvier 1800 (25 nivôse an VIII), “le citoyen Bobin Colombe Picard, natif de Paris, âgé de 23 ans, domicilié en cette commune, est nommé par le citoyen Lombard Morel, directeur de la poste aux lettres de Romans, facteur attaché à son bureau.”

Le bureau de la poste aux lettres était alors situé dans la rue du Puy, dans la maison de son directeur Lombard Morel. La poste aux chevaux avait son siège à la Place des princes, actuellement Place Lally-Tollendal.

Le 10 mai 1856, le conseil renouvelle sa demande pour l’établissement d’une station télégraphique au Ministre de l’Intérieur. Le 19 décembre 1857, le Ministre répond qu’il concède à Romans-sur-Isère une station télégraphique à condition de fournir un local et un employé. Le 24 du même mois, le conseil municipal accepte cette proposition et décide de faire approprier un local à l’Hôtel de Ville.

Le bureau de poste et le bureau télégraphique furent donc primitivement dans des locaux différents.

En 1880, on demande la réunion des postes et des télégraphes. En 1894, le bureau téléphonique est ouvert au public.

En 1906, les travaux de construction du nouvel Hôtel des Postes commencent à l’angle du Champ-de-Mars et de la montée Sainte Ursule (à l’emplacement de l’actuelle Trésorerie municipale) selon les plans de l’architecte Raphaël Dorne. Le montant des travaux est prévu à la somme totale de 57 177 francs 58 centimes (environ 200 000 € actuels). C’est l’Etat qui supporte la dépense, la contribution de la ville se réduisant à la cession gratuite du terrain. La mise en service de ce nouvel Hôtel des Postes a eu lieu en février 1908.

Après de nombreux aménagements et rénovations, l’Hôtel des Postes déménage définitivement en 2002 dans le bâtiment où nous le trouvons aujourd’hui.

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère

2 Comments on "L’Hôtel des Postes"

Rétrolien | RSS Feed

  1. Jean-Yves dit :

    Bonjour,

    Je n’ai pas noté cette info, désolé. Il faut faire une recherche sur “Maugiron” dans les inventaires des archives de Romans disponibles en ligne : http://www.archives-ville-romans.fr/Inventaires

    Cordialement,
    JYves

  2. DOURON Gilbert dit :

    Bonjour,
    je découvre avec intérêt votre présentation de l’histoire du bureau de poste de Romans : j’effectue depuis une quarantaine d’années des recherches en histoire postale.
    Parmi vos informations, une attire plus particulièrement mon attention :
    “A Romans-sur-Isère, le premier service de poste fut organisé en 1585, époque à laquelle on établit dans notre ville un guide et deux chevaux pour le transport des dépêches de M. de Maugiron. Les particuliers furent autorisés à s’en servir, en payant le tarif fixé.”
    A défaut de me préciser le tarif pour les particuliers,peut-être pouvez-vous me communiquer la localisation et la cote du document concerné ?
    La “préhistoire” des bureaux de poste est très difficile à retrouver et une mise à disposition d’un service apparemment privé aux particuliers est très peu commun en 1585.
    Vous remerciant par avance, bien cordialement et meilleurs voeux pour 2015 !
    Gilbert Douron

Publier un commentaire