Par 29 décembre 2006 0 Commentaire Lire →

La plaque commémorative de l’Hôtel de Ville

La plaque commémorative de l'Hôtel de VilleLe 11 février 1920, le Conseil municipal de Romans-sur-Isère décide qu’une plaque commémorative sur laquelle seraient inscrits les noms des romanais Morts pour la France serait placée dans la Grande Salle de l’Hôtel de Ville.

Constatant que les murs de cette salle se prêtent peu à cette installation, le 14 mai 1920, le Conseil municipal décide, en principe, que la plaque commémorative sera placée dans le grand escalier de l’Hôtel de Ville.

Le 21 mai 1921, la Commission des travaux estime que le prix demandé par M. Biny, sculpteur à Valence, 64 000 francs (environ 65 300 € actuels), est trop élevé pour lui confier l’exécution du travail, et retient les projets et devis présentés par M. Reymond, marbrier à Grenoble, avenue Alsace-Lorraine, qui s’est assuré le concours de M. Davin, sculpteur. La réalisation de ce projet ne coûtera que 30 000 francs (environ 30 600 € actuels).

En parallèle à ce projet, le 4 février 1923, il est décidé de relever le niveau du plafond de la cage d’escalier de l’Hôtel de Ville de 0,46 mètres, pour être reporté au même niveau que celui du vestibule d’arrivée au premier étage, et de faire des travaux d’embellissement : rampe en fer forgé réalisée par M. Guillot, constructeur à Grenoble, au prix de 8 700 francs (environ 8 300 € actuels), et verrière de la grande baie réalisée par M. Mazet, miroitier à Romans-sur-Isère, au prix de 4 400 francs (environ 4 200 € actuels).

La plaque commémorative est inaugurée le dimanche 16 mars 1924 en présence du Conseil municipal et de la population romanaise.

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, le 26 avril 1947, en vue de perpétuer le souvenir de ceux qui ont sacrifié leur vie dans le Vercors pour contribuer à la libération du pays et dans nos rues lors de la prise de Romans-sur-Isère, de ceux qui sont morts en déportation ou victimes de la Gestapo et de la Milice, le Conseil municipal décide que leurs noms seront gravés sur le marbre dans l’escalier d’honneur de l’Hôtel de Ville, à côté de ceux de leurs aînés de la guerre 1914-1918.

Les noms des romanais Morts pour la France lors des guerres coloniales seront aussi inscrits sur la plaque commémorative.

517 militaires Morts pour la France durant la Première Guerre Mondiale sont inscrits sur la plaque commémorative de l’Hôtel de Ville.

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère – 1 D 31, Délibérations municipales 1919-1921, pp. 153 et 309 – 1 D 32, Délibérations municipales 1922-1924, pp. 176, 189 et 289 – 1 W 9, Délibérations municipales 1945-1948, p. 262.

Publié dans: Lieux de mémoire

Publier un commentaire