Par 31 décembre 2016 0 Commentaire Lire →

La rue Bruno Larat

La rue Bruno LaratBruno Larat est né à Romans le 2 mai 1916, de Pierre Simon Larat, lieutenant au 26e régiment de dragons, et de Jeanne Prudent, originaire de Verdun-sur-le-Doubs.

Il grandit dans le quartier de Jabelin et fréquente l’école Saint-Maurice. Après des études de droit à Lyon, il est mobilisé dès le début de la Seconde guerre mondiale et obtient son affectation dans l’Armée de l’air.

En juin 1940, Bruno Larat n’accepte pas l’armistice signée par le maréchal Pétain, rejoint l’Angleterre et devient l’adjoint du lieutenant Raymond Lagier au Bureau Central de Renseignements et d’Action.

Le 21 juin 1943, il participe à la réunion historique organisée à Caluire-et-Cuire, dans la banlieue de Lyon, dans la maison du docteur Dugoujon.

Il y est arrêté par la Gestapo en même temps que plusieurs responsables de la Résistance dont Jean Moulin. Interrogé et torturé par Klaus Barbie, il est déporté vers le camp de Dora, en Allemagne, où il meurt le 5 avril 1944, à l’âge de 28 ans.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/12/31/la-rue-bruno-larat

Publié dans: 20è siècle, Lieux

Publier un commentaire