Par 21 février 2015 0 Commentaire Lire →

L’avenue du docteur Bonnet

L'avenue du docteur BonnetMarius Joseph Isidore Bonnet est né à Romans, le 19 juin 1862, de Joseph Isidore Bonnet, propriétaire, et Marie Sophie Grenier, domiciliés au quartier de la Presle.

Après des études à la faculté de médecine de Montpellier, il devient docteur en médecine en 1885.

Il est le plus jeune maire de France lorsqu’il est élu à Romans, le 20 mai 1888. En mai 1921, le docteur Bonnet commence son service à la “Goutte de lait”. Il ausculte les bébés, signe des ordonnances, donne des conseils aux mamans et se dévoue totalement à l’œuvre. La première année, sur les 373 enfants de 0 à 2 ans suivis par la “Goutte de lait”, 10 sont décédés soit 2,75% alors que la mortalité infantile à Romans était de plus de 10%. On comprend pourquoi il était surnommé “le médecin des pauvres”.

On peut encore voir l’inscription de l’enseigne de la “Goutte de lait” en lettres blanches sur fond bleu, sur le mur du bâtiment, rue Saint-Just.

Marius Bonnet meurt à Romans, le 7 juin 1947, et il est inhumé dans le cimetière communal où sa tombe est toujours visible.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/02/21/le-medecin-des-pauvres

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire