La rue Giraud

La rue GiraudAu coeur du centre ancien, derrière le conservatoire de musique, la rue Giraud rend mémoire à une famille de notables romanais et en premier lieu, à Gérard Paul Giraud, né le 2 mai 1756 de Jean Paul Giraud, bourgeois de Romans, et Marie Elisabeth Tabaret, bourgeoise de Bourg-de-Péage, qui, privilège remarquable, s’étaient mariés dans l’église du couvent de la Visitation Sainte-Marie (aujourd’hui, musée de la chaussure).

Gérard Paul Giraud fut maire de Romans de 1808 à 1814, année de sa mort. Son fils Paul Émile, né le 27 novembre 1792, fut lui aussi maire de Romans, de 1830 à 1835, et député de la Drôme de 1831 à 1846.

Ayant échoué à sa réélection, il se retira de la vie publique et se consacra aux recherches sur l’histoire de Romans et du Dauphiné. On lui doit des ouvrages très importants et en particulier, son “Essai historique sur l’abbaye de Saint-Barnard et sur la ville de Romans” en cinq volumes.

Mort à Beaumont-Monteux le 30 septembre 1883, il fut inhumé à Romans quatre jours plus tard.

Il habitait l’immeuble qui se trouve toujours au nord de la petite place, derrière l’ancien conservatoire de musique.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/01/02/la-rue-giraud-une-famille-de-notables-romanais

Publier un commentaire