Le romanais Roger François, champion olympique d’haltérophilie en 1928, à Amsterdam

Le romanais Roger François, champion olympique d'haltérophilie en 1928, à AmsterdamA l’occasion des Jeux Olympiques de 2012, à Londres, souvenons-nous du romanais Roger François qui fut champion olympique d’haltérophilie en 1928, à Amsterdam.

Joseph Roger François est né le 7 octobre 1900, à Romans-sur-Isère, de Pierre Joseph François, âgé de 25 ans, cafetier, et de Marie Philomène Vial, âgée de 24 ans, tous deux domiciliés 7 place Jacquemart.

Mesurant 1,67 mètres pour un poids de 75 kg, il est licencié à la Société Athlétique Montmartroise, dans le 18è arrondissement de Paris, et débute sa carrière en 1921.

Dès 1922, il est sacré champion du monde à Tallin, en Estonie, dans la catégorie des poids mi-lourds, devant les estoniens Johannes Toom et Rudolf Tihane. Durant ces épreuves, il établit deux records du monde : le 29 avril, il soulève 95 kg à l’arraché dans la catégorie des poids moyens et le lendemain, il soulève 95 kg en développé dans la catégorie des poids mi-lourds.

Roger François épouse Marie Louise Pautet à Paris, 1er arrondissement, le 25 janvier 1923.

Aux Jeux Olympiques de Paris, en 1924, l’épreuve des “Poids et Haltères” se déroule du 21 au 24 juillet. Roger François se classe en 6è position des poids moyens qui réunit 25 participants, avec 885 points et un total de 442,5 kg se répartissant comme suit : un meilleur essai à 70 kg à l’épreuve d’arrachage d’un bras, 80 kg à l’épreuve d’épaulé et jeté du bras opposé, 87,5 kg à l’épreuve de développé à deux bras, 87,5 kg à l’épreuve d’arraché à deux bras, et 117,5 kg à l’épreuve d’épaulé et jeté à deux bras. Cette année-là, le champion olympique est l’italien Carlo Galimberti.

Le 26 février 1928, à Paris, il établit un nouveau record du monde en soulevant 103,5 kg en développé dans la catégorie des poids moyens.

Le dimanche 29 juillet 1928, 23 participants se présentent à l’épreuve d’haltérophilie, catégorie poids moyens, des Jeux Olympiques d’Amsterdam. Roger François devient champion olympique avec un poids total de 335 kg se répartissant comme suit : un meilleur essai à 102,5 kg de développé à deux bras (92,5 kg et 100 kg aux deux autres essais), 102,5 kg à l’épreuve d’arraché à deux bras (95 kg et 100 kg aux deux autres essais) et 135 kg à l’épreuve d’épaulé-jeté à deux bras (125 kg et 130 kg aux deux autres essais). Il devance l’italien Carlo Galimberti et le néerlandais August Scheffer.

En 1932, aux Jeux Olympiques de Los Angeles, les épreuves d’haltérophilie se déroulent les 30 et 31 juillet. Roger François se classe en 4è position de l’épreuve des poids mi-lourds avec un total de 335 kg, derrière l’allemand Rudolf Jsmayr (345 kg), l’italien Carlo Galimberti (340 kg) et l’autrichien Karl Hipfinger (337,5 kg).

Roger François aura aussi été champion de France en 1922, 1923, 1925, 1927, 1928 et 1929.

Il se retire de la compétition en 1933 et meurt à Paris, 17è arrondissement, le 15 février 1949.

Un gymnase porte aujourd’hui son nom à Romans-sur-Isère, route de Saint-Donat.

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère, Etat civil, E117, Registre des naissances 1900 ; LA84 Foundation, Olympic Official Reports ; Lift Up, History of Olympic Weightlifting

Publié dans: 20è siècle, Personnalités

Publier un commentaire