Par 19 septembre 2015 0 Commentaire Lire →

La rue Jeanne Humbert

La rue Jeanne HumbertSituée derrière la gare, perpendiculairement à la rue de Delay, la rue Jeanne Humbert rend hommage à une écrivain, journaliste et militante pacifiste et libertaire d’envergure nationale et native de Romans.

Henriette Jeanne Rigaudin est née le 24 janvier 1890 de Frédéric Rigaudin et Blanche Marie Blanc, dans la maison de ses grand-parents maternels sise 6 place Jacquemart (cette partie de l’ancienne place Jacquemart est aujourd’hui dénommée place Charles de Gaulle).

En 1901, sa mère quitte son mari et Romans pour s’installer à Tours avec le militant anarchiste Auguste Delalé, et la petite Jeanne, âgée de 11 ans, est du voyage. La famille part ensuite à Paris où Jeanne épouse Eugène Humbert, le 26 juin 1924.

Elle milite pour la liberté de la contraception et de l’avortement, ce qui lui vaut plusieurs peines de prison, et en 1930, elle publie “En pleine vie: Roman précurseur” dans lequel elle exalte la liberté sexuelle et le naturisme. Elle collabore à différents journaux et mouvements, et donne d’innombrables conférences, à travers la France, en faveur du contrôle des naissances et du pacifisme.

Au terme d’une longue vie entièrement consacrée à la défense de ses idées, Jeanne Humbert meurt à Paris le 1er août 1986, à l’âge de 96 ans.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/09/19/militante-pacifiste-et-libertaire

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire