Où est la plaque commémorative de la restauration du couvent des Cordeliers en 1613 ?

Où est la plaque commémorative de la restauration du couvent des Cordeliers en 1613 ?Lors du Conseil municipal du 16 novembre 1922, il a été question d’une plaque commémorative de la restauration du couvent des Cordeliers qui a eu lieu en 1613, en ces termes :

“Messieurs,

Au cours des travaux de réfection du vestibule de l’Hôtel de Ville, une plaque commémorative de la restauration du couvent des Cordeliers a été découverte dans le local affecté à la Police, indiquant que la restauration dudit couvent des Cordeliers a eu lieu en l’an 1613.

Vos commissions vous proposent, en signalant l’intérêt archéologique de cette pierre, de la laisser dans l’emplacement qu’elle occupe présentement, lequel constitue la partie du bâtiment la plus ancienne et qui a fait l’objet de la restauration à laquelle il est fait allusion.”

Qu’est devenue cette plaque ?

Le service des Archives municipales de Romans-sur-Isère l’ignore.

La Mairie a-t-elle une réponse à cette question ?

Etabli au XVè siècle, le couvent des Cordeliers occupait l’emplacement actuel de l’Hôtel de Ville, du théatre des Cordeliers, de l’Hôtel des Postes et d’une bonne partie de la place Jules Nadi.

Au début du XIXè siècle, les bâtiments n’étaient plus entretenus depuis longtemps, les murs se crevassaient, les eaux pluviales, pénétrant par de nombreuses gouttières, avaient pourri les charpentes. L’église avait été convertie en magasin à fourrage, le clocher servait de cheminée au four du grenier paternel, construit au rez-de-chaussée de cet édifice. Les débris de toutes sortes tombés des étages supérieurs s’amoncelaient.

Les travaux de réparations étant trop coûteux, on décida que l’ancien couvent serait démoli.

L’adjudication en fût donnée le 3 ventôse an X (22 février 1802) au sieur Astier, maître maçon, à la charge de démolir les bâtiments, d’enlever les matériaux, de niveler le terrain et de faire différentes plantations pour l’ornement de ce lieu.

Une notice historique complète sur le couvent des Cordeliers sera publiée ultérieurement.

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère, 1 D 32 – Délibérations municipales, 1921-1924, p. 137 ; Notice historique sur le couvent des Cordeliers, Ulysse Chevalier, 1868

Publier un commentaire