Trésor caché aux Archives de Romans : une ballade composée en 1429 mentionnant les hauts faits de Jeanne d’Arc

600è anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc et trésor caché aux Archives de RomansJeanne d’Arc est née à Domrémy, dans les Vosges. La date exacte de sa naissance n’est pas connue mais le 6 janvier 1412 est celle qui est historiquement retenue.

Découvrons un trésor caché aux Archives municipales de Romans-sur-Isère : une ballade composée en 1429, mentionnant les hauts faits de Jeanne d’Arc.

Cette ballade a été copiée au dos d’un feuillet d’une pièce de procédure du Conseil Delphinal datée de l’année 1428 et octroyant à Pierre Cudrifin, horloger de Fribourg, en Suisse, des lettres pour contraindre la ville de Romans-sur-Isère à lui payer 500 florins (environ environ 65 000 € actuels) pour ses travaux sur le mécanisme d’horlogerie de la tour Jacquemart.

Rappelons que Pierre Cudrifin ne reçut jamais son paiement et que ce fut son hériter qui reçut, après sa mort, les 500 florins (lire ici l’histoire de l’horloge de la tour Jacquemart).

Transcription en français moderne de la ballade composée en 1429, mentionnant les hauts faits de Jeanne d’Arc :

Arrière Anglais, tournez arrière !
Votre sort ci ne règne plus.
Pensez donc traîner vos bannières
Que bons Français ont rué jus
Par le vouloir du roi Jésus
Et Jeanne, la douce pucelle.
De quoi vous êtes confondus
Dont c’est pour vous dure nouvelle.

De trop orgueilleuse manière
Longuement vous êtes tenus,
En France est votre cimetière
Dont vous estes pour fous tenus.
Faussement y êtes venus
Mais par bonne, juste querelle
Tournez vous en faut tous camus,
Dont c’est pour vous dure nouvelle.

Or, imaginez quelle chère
Font ceux qui vous ont soutenus
Depuis votre emprise première.
Je crois qu’ils sont morts ou perdus,
Car je ne vois nulle ni nuls
Qui de présent de vous se mêle,
Sinon chétifs et malotrus,
Dont c’est pour vous dure nouvelle.

Pour vos gages, il est conclu,
Ayez la goutte et la gravelle,
Et le cou taillé rasibus,
Dont c’est pour vous dure nouvelle.

Signification de quelques expressions (Source : Lexique de l’ancien français, Frédéric Godefroy, Ed. Champion, 1994) :

– “Vos bannières que bons Français ont rué jus” signifie “Vos bannières que de bons Français ont abattues”, l’expression “ruer jus” signifiant “abattre”, “renverser”.

– “Tournez vous en faut tous camus” signifie “Retournez-vous en penaud”.

– “Ayez la goutte et la gravelle” signifie “Souffrez de maladies douloureuses”, la gravelle étant indiquée par des concrétions rénales granuleuses plus petites que les calculs et le goutte étant une maladie articulaire.

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère, Série DD, cote DD 12

Publié dans: Arts, Moyen-Age, Personnalités

1 Comment on "Trésor caché aux Archives de Romans : une ballade composée en 1429 mentionnant les hauts faits de Jeanne d’Arc"

Rétrolien | RSS Feed

  1. Jean-Michel Effantin dit :

    Paul Meyer a édité le texte de cette “ballade contre les Anglais” dans la revue Romania en 1892 dans un article qui fait suite à celui qu’il a consacré à l’analyse de quelques pièces des archives municipales de Romans sous le titre “Maître Pierre Cudrifin, horloger, et la ville de Romans (1422-1431)”.
    Accessible en ligne: http://archive.org/stream/romania21pariuoft#page/50/mode/2up

Publier un commentaire