La rue Folquet

La rue FolquetEntre la rue Pêcherie et la rue de l’Ecosserie, se trouve la rue Folquet dénommée ainsi en souvenir de Folquet de Romans, né dans cette ville vers 1168.

L’on sait qu’il était bon jongleur, que les nobles le comblaient d’honneur et qu’après avoir chanté quelque temps en Dauphiné ses amours avec une comtesse, il partit en Italie. C’est là qu’il gagna une haute réputation en devenant le plus illustre troubadour attaché à la cour de l’empereur Frédéric II du Saint-Empire romain germanique sous le nom de Folchetto di Romans.

Il écrivit en langue d’oc des sirventès, poèmes chantés à caractère satirique, et des tensons, pièces de poésie lyrique sous forme de dialogues, dont la plupart sont parvenus jusqu’à nous. En 1228, il composa une chanson en l’honneur du départ de l’empereur Frédéric à la sixième croisade et il mourut vers 1233.

La rue Folquet était autrefois appelée “rue Mercière” et “rue du Port” puis, jusqu’au début du XXè siècle, “rue du Gaga”, très probablement parce qu’un gâteux ou un simple d’esprit bien connu de ses contemporains y résidait.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publié dans: Arts, Lieux, Moyen-Age, Personnalités

Publier un commentaire