Vestiges d’une ancienne chapelle de la collégiale Saint-Barnard

Au nord de la collégiale Saint-Barnard, au-dessus de la porte Saint-Jean donnant sur la place Maurice Faure, se trouvait, jusqu’à la Révolution française, une chapelle appelée Sainte-Madeleine.

Les quelques vestiges de cette chapelle sont aujourd’hui cachés dans une propriété privée et aucune photo n’en a été publiée depuis plus de quarante ans. J’ai pu les voir et je vous propose de découvrir ce trésor caché de la collégiale Saint-Barnard.

Ces vestiges sont constitués d’une abside en encorbellement portée par une colonne surmontée d’un chapiteau encore bien conservés.

La colonne représente l’arbre de la connaissance du bien et du mal avec Adam et Ève séparés par le serpent de la Genèse.

Sur le chapiteau, très richement décoré d’une couronne de feuilles d’acanthes dans sa partie inférieure, est sculptée la Résurrection de Lazare avec Marthe et Marie-Madeleine reconnaissables à ses côtés.

Les cloisonnements privés empêchent d’accéder facilement à ces vestiges mais permettent, en même temps et heureusement, de les avoir préservés jusqu’à aujourd’hui.

1 Comment on "Vestiges d’une ancienne chapelle de la collégiale Saint-Barnard"

Rétrolien | RSS Feed

  1. Denis FERRADOU dit :

    Merci Jean-Yves pour cette belle découverte. Il est pratiquement certain qu’il peut y avoir encore beaucoup de trésors cachés dans des propriétés privées.

Publier un commentaire