Par 11 février 2017 0 Commentaire Lire →

La place Maurice Faure

Située au nord de l’église Saint-Barnard, cette place a longtemps servi de cimetière, sauf le milieu occupé par la route de Grenoble à Valence.

Au XVè siècle, on y célébrait des fêtes et on y pratiquait des tournois. A cette époque, il n’existait contre l’église que quelques baraques et éventaires en planches. Les consuls les firent enlever parce qu’ils gênaient le marché mais des chanoines s’y firent construire des maisons et en louèrent le rez-de-chaussée à des marchands.

Pendant la Révolution française, la Grand’ Place prit le nom de place de la Liberté, puis en 1884, le nom de place de la République et enfin, en 1920, le nom de place Maurice Faure, “le drômois qui honora son pays par une vie politique toute de probité et de dévouement.” Né à Saillans, le 19 janvier 1850, et mort dans la même ville, le 8 décembre 1919, il fut député puis sénateur radical-socialiste de la Drôme et fonda la société de littérateurs méridionaux “La Cigale”.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2017/02/11/la-place-maurice-faure-la-grand-place

Publier un commentaire