La grand-mère de Renaud Séchan immortalisée par un photographe romanais en 1888

La grand-mère de Renaud Séchan immortalisée par un photographe romanais en 1888Alors que “Mistral gagnant” de Renaud vient d’être élue chanson française de tous les temps, nous avons retrouvé par hasard une photo de la grand-mère du chanteur, Isabelle Bost, prise en 1888 par un photographe romanais. L’occasion de remonter un peu le temps et de marcher à l’ombre de son arbre généalogique…

La recherche historique et généalogique conduit parfois à des découvertes très surprenantes !

Sur les portraits photographiques de la fin du XIXè siècle, il est très rare que le nom des personnes soit inscrit au dos. Alors quand c’est le cas, cela éveille forcément la curiosité.

Au dos d’une photographie proposée sur un site Internet d’enchères, nous pouvons lire : “Louisa, Clémy, Jeanne et Isabelle Bost, 1888.”

Isabelle Bost. Un nom déjà vu quelque part. Et si…

Une vérification rapide dans les registres d’état civil du Pouzin (Ardèche) confirme cette intuition : les quatre enfants présents sur la photo sont la grand-mère paternelle de l’auteur-compositeur-interprète Renaud Séchan dit Renaud, Isabelle Georgette Christine Bost alors âgée de 3 ans, et ses trois sœurs, Louisa Clémentine, 10 ans, Clémentine Adèle, 8 ans, et Jeanne Pauline, 6 ans, toutes nées au Pouzin. Leurs trois frères, Charles Adrien, Edmond Auguste et Elisée Ami Camille ne sont pas présents.

Isabelle Bost descend de protestants drômois émigrés en Suisse : Jean Laurent Bost et Marie Madeleine Fuzier, tous deux nés à Beaumont-lès-Valence vers 1695, se sont mariés à Genève en 1727. Leur petit-fils, Jean-Pierre Bost, fut membre de l’Eglise des Frères Moraves, une branche du protestantisme issue d’Europe centrale, et leur arrière-petit-fils, Ami Bost, fut un pasteur protestant très réputé. Toujours dans la Drôme, les parents de Marie Madeleine Fuzier étaient originaires de Beaumont-lès-Valence pour le père, Louis Fuzier, et de Montvendre pour la mère, Marie Ferrand, où ils se sont mariés le 27 avril 1694.

En 1870, un des fils d’Ami Bost, Elisée Henri, épouse une lyonnaise, Emilie Clémentine Siefert, et le couple s’installe au Pouzin où il donnera naissance aux quatre filles que l’on peut voir sur la photographie. C’est là aussi qu’Isabelle Bost épouse Etienne Jean Joseph Louis Séchan, grand-père de Renaud, le 29 mars 1910.

Les frères Blain, photographes romanais

Fils de Louis Isidore Blain et de Marie Magdeleine Longueville, ouvriers en soie domiciliés rue Saint-Nicolas à Romans, et petits-fils de charpentier, les frères Blain fondent, en 1877, un atelier de photographie à Valence puis, en 1883, ils ouvrent une succursale à Romans, à l’actuel n°21 de la rue Jacquemart, dans ce qu’on appelle couramment “la maison des statues”. Plus tard, ils s’installent à l’actuel n°15 de la côte des Cordeliers, en face de la place Jules Nadi, et l’enseigne « Photographie Blain Frères », en lettres bleu sur fond or, est aujourd’hui encore clairement visible en haut du bâtiment.

Nous ne savons pas si cette photo a été prise dans l’atelier de Valence ou dans celui de Romans mais nous sommes certain que c’est un romanais qui a immortalisé la grand-mère de Renaud et ses sœurs, en 1888.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/06/01/photo-d-antan-et-mistral-gagnant.

1 Comment on "La grand-mère de Renaud Séchan immortalisée par un photographe romanais en 1888"

Rétrolien | RSS Feed

  1. Artisans HLM dit :

    Merci pour ce bel article !

Publier un commentaire