La place Lally-Tollendal

La place Lally-TollendalAprès s’être couvert de gloire sur les champs de bataille, Thomas Arthur de Lally, baron de Tollendal, dit “de Lally-Tollendal”, fit encore parler de lui sur l’échafaud.

Il est né le 13 janvier 1702 à Romans et a été baptisé en l’église Saint-Nicolas. Neuf mois plus tôt, son père, Gerald O’Mullally dit Girard de Lally, sergent-major du régiment irlandais de Dillon au service du roi de France, était en quartier d’hiver à Romans où il avait épousé Anne Marie Bressac.

En 1761, alors qu’il est commandant général des établissements français aux Indes orientales et commandant de la Marine royale, Lally-Tollendal capitule face aux anglais. Bouc émissaire de cette défaite, il est enfermé à la Bastille.

Le 3 mai 1766, il est condamné à la décapitation et six jours après, il est conduit en place de Grève. Agenouillé, tête droite, il reçoit un premier coup du bourreau Charles-Henri Sanson sur la nuque, qui le renverse en avant. Il faut plusieurs coups de sabre pour lui détacher la tête. Cette exécution entraîne une grande indignation et Voltaire lui-même se mobilisera pour obtenir sa réhabilitation.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2014/11/01/la-place-lally-tollendal-decapite-en-place-de-greve

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire