Par 19 décembre 2015 0 Commentaire Lire →

La rue Charles-Louis Canard

La rue Charles-Louis CanardCharles-Louis Canard est né le 11 octobre 1860 à Surjoux, dans l’Ain. Employé au chemin de fer, il épouse à Romans une couturière originaire de Peyrins, Rosalie Poncin, fille de Pierre Poncin et Fanie Granne.

Par testament olographe, c’est-à-dire rédigée de sa main, déposé chez maître Thon, notaire, en date du 4 décembre 1937, Rosalie Poncin, veuve de Charles-Louis Canard, décédée à Romans le 5 novembre 1941, lègue à la ville de Romans une somme de 4 800 francs (environ 2 750 euros) répartie comme suit : 200 francs pour le Bureau de bienfaisance pour les pauvres de la ville, 200 francs pour l’Oeuvre de la Goutte de lait et Consultation des nourrissons, 200 francs pour l’Oeuvre antituberculeuse de la ville, 200 francs pour la Caisse des écoles laïques de Romans et 4 000 francs affectés à la création ou l’aménagement et entretien d’une rue de la ville qui portera le nom de Charles-Louis Canard.

Nous ne connaissons pas les motivations qui ont amené Rosalie Poncin à demander qu’une rue de la ville de Romans porte le nom de son défunt époux mais sa volonté a été respectée et cette rue se trouve au bord de l’Isère, perpendiculairement au chemin des Bœufs.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/12/19/bienfaiteur-post-mortem

Publier un commentaire