La rue Duvivier

La rue DuvivierAu sud de cette petite rue coincée entre la côte Jacquemart et la rue de l’Armillerie, se trouvait la vaste habitation de la famille Duvivier habituellement orthographié “du Vivier”.

Cette famille donna de nombreuses personnalités à la ville de Romans et la plus célèbre d’entre-elles fut sans aucun doute Edwige du Vivier. Fille d’Amédée Philippe du Vivier de Lentiol et d’Anne Marguerite de Vellein d’Oncieu, elle est née le 5 septembre 1785 et fut baptisée le lendemain en l’église Saint-Barnard. Sa mère était une descendante directe de Romanet Boffin, fondateur du chemin de croix et du calvaire de Romans.

En 1815, elle fonde la congrégation de Sainte-Marthe et est nommée mère supérieure à vie sous le nom de Marie-Philippine. En dernier lieu, cette congrégation était abritée dans les murs de l’actuelle école Notre-Dame des Champs et s’occupait de l’éducation des enfants de la ville.

A sa mort, le 1er février 1835, la ville toute entière était en deuil et les romanais s’écrièrent d’une voix unanime : “La sainte est morte !” Elle repose aujourd’hui dans le cimetière municipal de Romans.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/01/23/marie-philippine-fondatrice-de-la-congregation-de-sainte-marthe

Publier un commentaire