L’hôtel Legentil

Dans la rue Saint-Antoine, perpendiculairement à la rue Saint-Nicolas, se trouve un bâtiment appelé “hôtel Legentil” et qui est, à Romans, le plus vaste hôtel particulier du XVIIIè siècle encore visible aujourd’hui.

À cet emplacement, se trouvait, au milieu du XVIIè siècle, une maison appartenant à Jean Barnaud, marchand et consul de Romans, puis à Marc-Antoine Hebrais, écuyer du prince de Condé.

En 1718, Louis Legentil devient propriétaire de cette maison et jardin. Fils de Pierre Legentil, notaire et secrétaire du chapitre de Saint-Barnard, il devient recteur de l’hôpital de Saint-Foy et chanoine de Saint-Barnard, et se fait construire un hôtel particulier à l’emplacement de la maison qu’il avait acquise.

À sa mort, en 1775, il lègue sa propriété à l’un de ses neveux, Gabriel Arnoulx, avocat au parlement de Grenoble puis maire de Romans en 1815.

La propriété reste dans la famille, de génération en génération, jusque dans les années 1920.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2017/06/24/demeure-d-un-chanoine-de-saint-barnard

Publier un commentaire