Jean-Yves Baxter Lire →

Le film du 6ème centenaire du rattachement du Dauphiné à la France

Le 15 mai 1949, avait lieu une grande fête de commémoration du 6ème centenaire du rattachement du Dauphiné au royaume de France. Aujourd’hui, un film ressurgit du passé !

Le 30 mars 1349, Humbert II de Viennois vend sa province du Dauphiné au roi de France, Philippe VI de Valois. Le traité est signé à Romans où le dauphin possédait une demeure, à l’emplacement actuel de la librairie La Manufacture. Une messe est donnée en la collégiale Saint-Barnard et par un heureux hasard de l’histoire, la mère de Humbert II, Béatrix de Hongrie, est aujourd’hui inhumée dans cette église. Et six cent ans après cet événement très important dans l’histoire du royaume de France, la Ville de Romans décida de le commémorer comme il se devait.

Il y a quelques mois, Simone Pelloux-Prayer apprenait à l’historien local Jean-Yves Baxter que sa famille possédait un film amateur 9,5 mm de cette fête : “Mon père, Michel Pelloux-Prayer, faisait partie d’un club photo-cinéma. Il aimait beaucoup faire des films de famille. Je me souviens avoir été filmée pendant toute mon enfance.” Mais il ne faisait pas seulement des films de famille et Simone Pelloux-Prayer ajoute : “Il était très attaché à Romans et au Dauphiné, c’est donc tout naturellement qu’il a fait ce film sur la fête du 6ème centenaire.” Il n’était pas seul, comme on le voit sur le générique du film, mais avec son ami Georges Ferrier.

Le film a été très bien conservé et est de qualité exceptionnelle compte tenu du support et du temps passé. D’une durée d’un peu plus de 11 minutes, il est silencieux mais très bien découpé par des intertitres comme ceux que l’on peut voir sur les films muets. “Mon père passait beaucoup de temps à faire ces intertitres avec des lettres gravées dans du liège”, explique Simone Pelloux-Prayer.

La fête était patronnée par de nombreuses personnalités au premier rang desquelles Édouard Herriot, de l’Académie française et président de l’Assemblée nationale, qui en était président du comité d’honneur, et de nombreux ministres et parlementaires.

Ce dimanche 15 mai 1949, tout avait commencé à 9h30 avec une grand-messe pontificale célébrée par Monseigneur l’évêque de Genève en la collégiale Saint-Barnard. En début d’après-midi, place Carnot, Humbert II rassemblait les gens de sa maison et de nombreux dignitaires des environs auxquels se joignaient nobles, bourgeois, archers, trompette et une nombreuse foule. Il se dirigeait ensuite en haut de la côte des Chapeliers pour attendre le roi de France Philippe VI, son petit-fils Charles et leur suite. Tandis que les cris retentissaient et que les trompettes sonnaient, Humbert II et Philippe VI se saluaient et s’embrassaient puis un consul de Romans venait donner les clés de la ville au roi. Ce dernier montait ensuite sur une estrade, place de la Presle, et les corporations superbement costumées venaient se présenter à lui. Cet événement se terminait dans la collégiale Saint-Barnard où l’acte de « Transport du Dauphiné au royaume de France » était lu à Humbert II et Philippe VI placés devant l’autel de l’église.

L’info en +

En accord avec les propriétaires, Jean-Yves Baxter a fait numériser ce film par une entreprise spécialisée pour qu’il puisse être vu par toutes et tous. Cet événement ayant eu lieu en 1949, nombreux sont celles et ceux qui pourront se reconnaître personnellement ou reconnaître des membres de leur famille ou des amis dans ce document d’archive inédit et, à ce jour, unique. Nous espérons aussi que cela permettra de faire ressortir d’autres films et si vous en possédez dans votre grenier, vous pouvez contacter Jean-Yves Baxter au 06 28 63 21 54 pour que, de la même façon, il soit numérisé et montré au grand public.

Pour voir le film, rendez-vous à l’adresse suivante : https://c.ledauphine.com/societe/2021/06/26/romans-sur-isere-retour-en-1949-grace-a-un-film-amateur

Cet article de Romans Historique est aussi paru dans le Dauphiné Libéré : https://www.ledauphine.com/culture-loisirs/2021/06/26/romans-sur-isere-un-film-ressurgit-du-passe-et-fait-revivre-l-histoire

Publier un commentaire