Archive for juillet, 2016

Ce qu’il s’est passé du 31 juillet au 6 août 1976

Ce qu’il s’est passé du 31 juillet au 6 août 1976

Depuis la fin du mois de mai dernier, Jean-Claude Banc, gérant de la Société Romanaise Cinématographique propriétaire du cinéma l’Alhambra, entreprend d’importants travaux pour aboutir, dès les premiers jours de septembre, à l’ouverture de trois salles différentes. Pour en arriver à ce résultat, il a été nécessaire de diminuer la surface de la salle de […]

La rue du Secret

La rue du Secret

Située derrière l’ancien conservatoire de musique, la rue du Secret a changé plusieurs fois de nom et il faut consulter les plans de Romans pour en suivre l’historique : en 1770, elle était appelée rue de l’Échelle, en 1821, rue de la Tour Morin, du nom d’une des tours du premier rempart de la ville, et […]

Ce qu’il s’est passé du 24 au 30 juillet 1976

Ce qu’il s’est passé du 24 au 30 juillet 1976

Des travaux importants sont actuellement en cours, place de la Presle, pour la mise en place d’un égout qui est coulé sur place. Et les passants peuvent regarder l’ampleur de ces derniers tant un important matériel a été mis en place par l’entreprise chargée de la besogne. Les travaux sont rendus difficiles dans ce quartier […]

La rue Louis Petit

La rue Louis Petit

Dans le quartier des Ors, une rue porte l’inscription “Rue Louis Petit, fondateur du premier syndicat de la chaussure à Romans en 1887.” Revenons sur cette histoire. De 1882 à 1884, à l’exception de la Société chapelière, tous les syndicats de Romans ont disparu les uns après les autres. En 1887, le Groupe d’études sociales […]

Ce qu’il s’est passé du 17 au 23 juillet 1976

Ce qu’il s’est passé du 17 au 23 juillet 1976

Savez-vous qui, à Romans, se “tape la cloche” en tout bien tout honneur et pour la plus grande satisfaction des romanais et des touristes qui, en cette période estivale, aiment faire une halte à ses pieds ? Vous avez trouvé, il s’agit du bonhomme Jacquemart qui, du haut de sa tour, égrène les heures accomodant parfois […]

La rue Saint-Antoine

La rue Saint-Antoine

Historiquement, la rue Saint-Antoine se trouvait entre la rue Saint-Nicolas et la rue du Chapitre. Cette dénomination a été prolongée jusqu’à la rue Sainte-Marie faisant tomber dans l’oubli le nom de “Vieux Jeu de Paume” que portait la rue à cet endroit. Ce jeu très populaire pendant plusieurs siècles est l’ancêtre direct de tous les […]

Ce qu’il s’est passé du 10 au 16 juillet 1976

Ce qu’il s’est passé du 10 au 16 juillet 1976

La nouvelle de la disparition du dispensaire ouvrier, dont le siège se trouvait rue de la République, sera très vivement ressentie par un grand nombre de romanais qui connaissaient les services que cet organisme a rendu à la collectivité. C’est le regretté docteur Bonnet, qui fut maire de Romans à la fin du siècle dernier, […]

La montée du lieutenant Louis Sauvajon

La montée du lieutenant Louis Sauvajon

Coincée entre la rue de l’Armillerie et la place Charles de Gaulle, une petite montée honore la mémoire d’un courageux romanais. Vincent Antonin Louis Vial est né à Romans, le 3 novembre 1894, de Albert Vial et Marie Rose Sauvajon, et a été autorisé à porter le nom de Vial-Sauvajon par décret présidentiel transcrit sur […]

Petite sélection d’informations complémentaires sur le Calvaire des Récollets

Petite sélection d’informations complémentaires sur le Calvaire des Récollets

Bien sûr, ces quelques informations ne sont pas indispensables à la connaissance de l’histoire générale du Calvaire et du Chemin de Croix de Romans. Cependant, elles existent dans des archives trop peu consultées et, en cette année de commémoration du 500è anniversaire du Calvaire des Récollets, alors que des publications, des conférences et des expositions […]

Au XVIIIè siècle, défense de jeter des pierres ou de glisser sur la neige sous peine de prison

Au XVIIIè siècle, défense de jeter des pierres ou de glisser sur la neige sous peine de prison

Au XVIIIè siècle, les ordonnances de police de la ville de Romans n’étaient pas tendres avec les enfants et les jeunes gens. C’est ainsi qu’il était interdit de jeter des pierres avec des frondes sous peine de prison : “Le 23 juillet 1734. Sur les plaintes qui nous ont été faites que l’on n’était pas […]