19è siècle

Famille Duportroux

Famille Duportroux

DUPORTROUX (1). Cette honorable famille serait venue de Voreppe (Isère) s’établir à Romans-sur-Isère dans le quartier de Saint-Nicolas, vers la fin du XVIè siècle. – Antoine, marchand drapier, époux de Barbe Bourgeois en 1597. – Emmanuel, prêtre habitué de Saint-Barnard en 1625. Dom recteur de l’hôpital de Sainte-Foy pendant la grande peste de 1630. – […]

  Jean-Yves Baxter Lire →
Les prisons

Les prisons

Les prisons, que nous appellerons nouvelles prisons, étaient situées à l’emplacement actuel de la place Ernest Gailly, côté sud, juste en face des anciennes prisons appelées Mont-Ségur. A l’origine, le Mont-Ségur était une forteresse construite au XIIIè siècle par le Chapitre de Saint-Barnard, sur la partie la plus élevée de la ville, contre le premier […]

  Jean-Yves Baxter Lire →
L’éclairage public

L’éclairage public

La nuit venue, comme toutes les autres villes, Romans-sur-Isère fut pendant de longs siècles plongée dans l’obscurité la plus complète lorsque la lune ne paraissait pas. Aussi, les défenses de sortir la nuit sans lumière étaient-elles nombreuses comme celle, très amusante, du 22 novembre 1631 : “Défense de s’assembler aux cabarets, charivaris et bals, de […]

  Jean-Yves Baxter Lire →
Où est la plaque commémorative de la restauration du couvent des Cordeliers en 1613 ?

Où est la plaque commémorative de la restauration du couvent des Cordeliers en 1613 ?

Lors du Conseil municipal du 16 novembre 1922, il a été question d’une plaque commémorative de la restauration du couvent des Cordeliers qui a eu lieu en 1613, en ces termes : “Messieurs, Au cours des travaux de réfection du vestibule de l’Hôtel de Ville, une plaque commémorative de la restauration du couvent des Cordeliers […]

  Jean-Yves Baxter Lire →
L’Hôtel des Postes

L’Hôtel des Postes

A Romans-sur-Isère, le premier service de poste fut organisé en 1585, époque à laquelle on établit dans notre ville un guide et deux chevaux pour le transport des dépêches de M. de Maugiron. Les particuliers furent autorisés à s’en servir, en payant le tarif fixé. En 1628 fut nommé un messager pour le service de […]

  Jean-Yves Baxter Lire →
27 juillet 1894 : L’arrestation du curé de Saint-Michel

27 juillet 1894 : L’arrestation du curé de Saint-Michel

Depuis quelques temps, les langues se délient : l’Eglise catholique et le pape lui-même sont dans la tourmente. Mais ces actes criminels ne datent pas d’hier, comme on dit. Le journal L’Avenir, Journal républicain de la circonscription de Romans daté du samedi 28 juillet 1894 nous relate ainsi l’arrestation du curé de Saint-Michel : La […]

  Jean-Yves Baxter Lire →
Le faubourg Jacquemart

Le faubourg Jacquemart

Le vaste terrain, aujourd’hui entièrement couvert d’habitations, qui s’étend sur le plateau au nord de la ville et qui porte le nom de faubourg Jacquemart, faisait partie du Clos de l’Aumône, donné vers la fin du XIè siècle à l’église de Saint-Barnard par Rotboldus et son frère Ugo. Les premières maisons du faubourg Jacquemart furent […]

  Jean-Yves Baxter Lire →
12 avril 1814 : L’allégresse après l’éxil de Napoléon Bonaparte

12 avril 1814 : L’allégresse après l’éxil de Napoléon Bonaparte

Le 11 avril 1814, Napoléon Bonaparte abdique sans condition. Il renonce pour lui, ses successeurs et descendants, ainsi que pour chacun des membres de sa famille, à tout droit de souveraineté et de domination sur l’empire français, et accepte de résider sur l’île d’Elbe. Ce même jour, “pénétré d’admiration et de reconnaissance”, le Conseil municipal […]

  Jean-Yves Baxter Lire →
10 avril 1831 – Le Conseil municipal décide la démolition des remparts

10 avril 1831 – Le Conseil municipal décide la démolition des remparts

10 avril 1831 – Le Conseil municipal, avec adjonction des citoyens les plus imposés, adopte en principe la démolition des remparts. La vente des 44 marronniers existant dans les fossés de Jacquemart produit la somme de 1 155 francs. Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère : sources diverses

  Jean-Yves Baxter Lire →
La fermeture des maisons de tolérance

La fermeture des maisons de tolérance

Comme ailleurs, la prostitution est ancienne à Romans-sur-Isère. En référence à une de ces maisons, la rue du Chapitre portait dans le cadastre de 1590 un nom obscène qu’elle a même conservé sur le plan de la ville fait en 1821 : la rue du Bordel. Au début des années 1930, il existait quatre maisons […]

  Jean-Yves Baxter Lire →