Par 13 novembre 2014 0 Commentaire Lire →

L’Impartial, 13 novembre 2014 : “Une liste complétée grâce à L’Impartial”

L'Impartial, 13 novembre 2014 : "Une liste complétée grâce à L'Impartial"L’Impartial, 13 novembre 2014

738 romanais morts pour la France

Une liste complétée grâce à L’Impartial

Elle remplace celle qui ne contenait que 522 noms et qui avait été déposée le 10 juin 1934, lors de l’inauguration du monument aux morts, dans un reliquaire dont l’existence avait été mentionnée par notre journal il y a plus de 80 ans.

Le monument aux morts, place du Champ de Mars, a été inauguré le 10 juin 1934, comme en rendait compte, quatre jours plus tard, L’Impartial dans son numéro du jeudi 14. C’est sans doute cela qui a malencontreusement conduit la mairie à confondre les deux dates.

Le 14 juin 1934, donc, notre journal relatait cet événement qui s’était déroulé le dimanche précédent. Reprenant le discours du maire de l’époque, il livrait un renseignement qui, 80 ans plus tard, n’a pas échappé à Jean-Yves Baxter, inlassable chercheur local dont nous publions régulièrement les chroniques. Dans le précieux article en question, il était en effet précisé : “522 noms sont inscrits sur le parchemin inclus dans le monument, 522 enfants de Romans.” (1)

Il n’en fallait pas plus pour éveiller la curiosité de notre passionné d’histoire qui fit donc ouvrir le reliquaire du monument aux morts, le 23 juillet dernier. Et là, déception : il ne restait pratiquement plus rien du registre initial, si ce n’est la couverture.

Il fut alors décidé de préparer une nouvelle liste complète de 738 noms, incluant ceux que Jean-Yves Baxter a débusqués au cours de ses recherches pour la publication de son “Dictionnaire biographique des romanais Morts pour la France.” Sur la première liste qui n’en comptait que 522, plusieurs centaines de noms n’y figuraient donc pas.

C’est cette nouvelle liste, rédigée sur support papier et mise dans une pochette en cuir, elle-même insérée dans une capsule, qui a été déposée dans le reliquaire du monument aux morts, mardi, lors des cérémonies du 11 novembre, par Marie-Hélène Thoraval et deux élèves de l’école Jean Rostand.

(1) L’existence de cette liste était aussi mentionnée dans un courrier du “Comité pour l’érection d’un Monument aux Morts” adressé le 5 novembre 1932 au maire de Romans, retrouvé par Jean-Yves Baxter. Il était écrit : “Faire relever sur parchemin les noms de tous les enfants de Romans morts pour la France et inscrits sur les plaques de marbre de la mairie. Le parchemin doit être scellé dans un reliquaire réservé dans le Monument aux Morts.”

Jean-Marc Collavet

Publié dans: Revue de presse

Publier un commentaire