Par 6 décembre 2014 0 Commentaire Lire →

La côte des Chapeliers

La côte des ChapeliersLa côte des Chapeliers fait partie de ces quelques lieux de Romans dont le nom a été altéré et porte aujourd’hui à confusion. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’est nullement question de chapeaux !

Jusqu’au XIXè siècle, ce quartier était dénommé “de Chapelier”, au singulier. C’est l’un des plus anciens de notre ville et on le trouve dans le registre des tailles (impôts) de 1366 sous le nom de “In Chapellesio”, c’est-à-dire “En Chapelier”.

La référence à un bâtiment religieux est ancienne puisqu’en l’an 838, lorsque l’archevêque Barnard vient fonder son monastère, il existait déjà sur le coteau une chapelle ruinée dédiée à Saint-Romain. Cette chapelle sera ensuite relevée puis totalement abandonnée à la veille de la Révolution française et ce qu’il en reste, vendu à l’hôpital par la ville en 1811.

Certains pensent que le nom de la ville de Romans viendrait de cette chapelle que l’on appelait “Capella Sancti Romani” (“chapelle Saint-Romain”) ou “Ecclesia Sancti Romani” (“église Saint-Romain”).

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2014/12/06/la-cote-des-chapeliers-chapeau-la-chapelle

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire